Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 12:39
Roberto Rossellini Voyage en Italie ****

Noir et blanc 1953

Ingrid Bergmann et George Sanders ( Katherine et Alexander Joyce)

Mariés depuis huit ans ce couple trentenaire (pour des gens de 2014 ils ont l’air quadra mais pour cette époque, ils ont à peu près dix ans de moins) , financièrement à l’aise, se dirige vers Naples en automobile. Ils se querellent incessamment. Ils sont sur le point de se séparer. La raison du voyage c’est une propriété qu’ils possèdent à Naples ; ils n’y sont encore jamais allés et projettent de la vendre.

Aussitôt rendus ils vont à l’hôtel et se querellent à nouveau. Dorment dans des lits séparés et ne tentent rien pour se rejoindre. Alex flirte avec une jeune femme. Katherine en profite pour lui parler d’un homme qu’elle a connu avant lui, Charles : il était poète ( et non avocat dans la finance comme son peu romanesque époux) vivait à Naples et mourut de phtisie avant qu’ils aient pu se fiancer ( on dirait presque le fiancé que révèle la femme de The Dead après une dispute).

Donc ils se rendent jaloux l’un de l’autre. George part pour Capri avec la femme rencontrée la veille et d’autres amis. Entre temps ils se sont installés dans la propriété à vendre : un autre couple les occupe. La maison est située en face du Vésuve :un cadre exceptionnel. Alex boit beaucoup de vin et lorsqu’il demande de l’eau, on lui redonne du vin.

Kathrine part visiter le musée ( un des musées de la ville) en compagnie de son hôtesse Natalia : elles voient beaucoup de sculptures ( des empereurs, Néron, Tibère… tous fous assure la guide) des Apollon des Adonis et des Silène : on ne nous montre que des hommes. Katherine retrouve Alex et lui fait comprendre qu’elle a trouvée sensuelles les statues d’homme (elle a bien de la chance, moi j’ai du mal avec les statues lorsqu’elles sont parquées dans les musées…)

Ils vont se quereller à nouveau mais à chaque fois, un incident les interrompt ! ( ceci pendant tout le film qui est en partie rythmé par des querelles interrompues).

Le lendemain Alex retourne à Capri et flirte encore avec la femme rencontrée à Naples pusi avec une autre qui s’est cassé la jambe et marche avec des béquilles. Tout cela ne mène à rien ; aucune ne veut vraiment de lui.

Katherine continue de visiter la ville : un vieux guide lui fait des propositions salaces vers les grottes dites « de la Sybille de Cume » Elle se sauve et entreprend une montée rapide vers le temple d’Apollon ou le vieux type ne peut la suivre. La vue est merveilleuse.

Katherine, contente de la vue décide de monter les pentes du Vésuve : le guide lui montre des trous volcaniques : de la fumée s’en échappe lorsqu’on allume une cigarette et qu’on la fume audessu dy trou.

Elle visite avec Natalia les Catacombes ; après avoir vu des centaines de crânes et d’ossements elles retournent à l’air libre et voient des femmes avec des landaus et des poussettes chargés d’enfant. Natalia dit qu’elle voudrait bien avoir un enfant et Katherine, qu’elle n’a pas voulu en avoir, bien que son mari le lui ai demandé.

Au retour, Alex se fâche avec Katherine ( elle a pris la voiture, la sienne) : il est maintenant question de divorce. Leur hôte les interrompt une nouvelle fois pour les emmener à Pompéi : dansles fouilles on a repéré des cavités dont la forme montre qu’ils ont contenu des corps humains : les archéologues vont les reconstituer avec du plâtre. Il faut voir ça ! le couple suit et l’on voit la reconstitution : il s’agit d’un couple enlacé : Katherine fuit et crie qu’elle ne veut pas voir cela. Alex la rattrape ; maintenant lui aussi semble ému en tout cas contrarié ; ça ne les empâche pas de revenir sur le sujet du divorce ; de nouveau ils sont arrêtés dans leur élan séparateur : une procession traverse les rues de la ville : on célèbre le « miracle de San Gennaro » ; (c’est le saint patron de la ville ; le miracle a consisté en : Gennaro c’est notre « saint-Janvier ; après son martyre, des fidèles reconstituèrent le corps, et d’autres récupérèrent le sang dans des fioles : les corps et les fioles furent placés ensemble et le sang coula à nouveau. La cérémonie est en rapport avec ce miracle ( le sang a coulé à nouveau, s’est régénéré).

Alex et Katherine bousculés apr la foule sont séparés. Cette séparation leur est insupportable : lorsqu’ils parviennent à se rejoindre, ils s’enlacent et se disent qu’ils s’aiment.

Le film est constituée de séquences courtes séparés par un noir ; querelles, interruptions, fuite, course et poursuite, parcourant des lieux magnifiques ( pour Katherine) toujours en rapport avec la situation.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Eeguab 12/08/2014 16:22

Un film formidable. Et Rossellini préfigure Antonioni.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher