Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 00:08

On est dans le schwarz ! C’est ce que dit Laure Berteaux à un moment ! Un germanisme !

L’équipe en quête sur l’assassinat d’une gemme et sa petite fille, molestées tuées puis jetées dans le canal de l’Ourcq. C’est le mari de Sandrine, Stéphane, séparé de sa femme, qui vivait à l’hôtel avec leur fils de 4 ans, le principal suspect. Coléreux, violent souvent, ayant travaillé à filmer des scènes pornos pour un site. Il n’est pas sympathique. Les parents de feu Sandrine, qui veulent récupérer le petit Léo sont très antipathiques eux aussi ! On espère qu’ils sont coupables de quelque chose.

L’équipe recherche un braqueur qui aurait travaillé dans la même entreprise que Stéphane. Ils ont un informateur, Jibril, un beau brin de brun, dommage il a la barbe, je n’aime pas. Mais voilà que le vrai méchant ( Braquo) connaissait Sandrine ( et pas Stéphane). Le juge Roban fait comparaître Stéphane et son avocat Pierre Clément. Enfin, ça bouge , ça saute et ça gicle ! Laure est enceinte (mais de qui, elle ne sait pas, évidemment…) elle a cherché à se faire avorter mais au bout de quinze semaines (presque quatre mois !) elle n’avait toujours pas trouvé le temps( qu’est-ce qu’on bosse dans la police) Laure a su tardivement: elle n’avait plus ses règles, mais bof ! Elle ne s’en est pas souciée. La contraception ? Bof , elle sait pas trop, avec toutes ces enquêtes, ses baises à la va-vite et son deuil, comment voulez-vous qu’elle sache, elle n’a même pas le temps de se peigner les cheveux, on ne sait même pas où elle habite …on ne sait pas pourquoi elle a été mise enceinte, ça n’a rien à voir avec l’intrigue ; sauf à nous montrer qu’elle est toujours aussi tête brûlée et prête à mettre sa vie en danger (leurs vies puisqu’il y en a deux là !...) pour aucun bénéfice.

La fin de la série est bâclée : on ne saura pas comment et à peine pourquoi les victimes ont été la proie du redoutable gang à trois jolies têtes, il n’y jamais de flash-back dans cette série et comme l’on comprend à peine ce que bredouillent les suspects et les flics tous bouleversifiés , bref je n’ai pas saisi grand-chose. On aura vu Laure s’admirer dans le miroir des toilettes avec un petit ventre et dénouer ses cheveux avec un furtif sourire. On aura vu Joséphine la rouquine beaucoup pleurer et se remettre aussi sec ! Le parcours de Gilou aux prises avec son indic et la copine entre eux m’a paru cohérent ; la démarche du juge Roban aux prises avec un délinquant haut fonctionnaire de stature internationale aussi. Le reste, c’est n’importe quoi…

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Série Cinéma ni lu ni commenté"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher