Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 11:33
Emile Zola Nana*****

1ere édition en 1880 après parution en feuilleton.

L’action débute en 1868 ;fille de Gervaise et de Coupeau ( tous deux décédés d'alcoolisme dans l’Assommoir) Nana a dix sept ans, elle débute au théâtre des Variétés dans le rôle de Vénus qui vient semer le trouble parmi les dieux de l’Olympe : la pièce est une fantaisie musicale, mise en scène par un artiste bon vivant : Bordenave. Il croit en Nana : non pas en ses talents d’actrice, elle n’en a aucun et chante faux mais dans son charme ( beauté du visage, volupté et opulence des formes, aptitude à séduire).

Nana est déjà une fille entretenue. Un riche marchand de Moscou l’a installée dans un appartement boulevard Haussmann ; elle a même une femme de chambre qui exerce des fonctions d’intendante ; mais le bienfaiteur a disparu et Nana se cherche un autre amant prodigue : elle compte sur le banquier Steiner qui l’a déjà pas mal aidée. Il lui faut aussi de l’argent pour récupérer son fils que la nourrice garde en attendant qu’on la règle. Cet enfant est encore un bébé, et Nana ne sait de qui elle l’a eu.

La situation évolue : Nana se fait entretenir par le banquier, qui lui achète une maison de campagne « les Mignottes » ; là-bas, elle subit ce vieil amant, tout en goûtant des plaisirs de son âge avec Georges dit » Zizi », un très jeune homme qui fait le mur tous les soir pour la rejoindre. Nous avons là un très joli moment champêtre, où Nana vit à peu près comme une fille normale, s'amusant et rêvant avec son copain.

On nous montre aussi la société fréquentée par le comte Muffat et sa femme Sabine. Ce couple est assez austère, mais va changer bien vite, le comte Muffat étant amoureux de Nana et après une très longue cour va finalement devenir son amant. Avant cela Nana aura une liaison sérieuse avec un de ses collègues acteurs. Ils se mettent en ménage, mais Fontan laisse rapidement apparaître son caractère violent…

Le comte Muffat est un haut dignitaire, attiré par la fraîche jeune fille ( pour lui," le péché", car il est très pieux) l’installe dans un hôtel avenue de Villiers ; ce sera la grande vie pendant un temps assez court. Nana ne joue plus au théâtre , s’ennuie à mourir à attendre ce monsieur tous les jours, ce qui la fait dépenser bien plus d’argent qu’on ne lui en donne, devoir pour cela se prostituer chez « la Picon » et aussi s’entourer de jeunes gens de son âge (dont Georges qui en est très épris…) pour passer le temps, et d'hommes plus âgés...

Une vie très compliquée qui donne l’occasion à l’auteur d’explorer plusieurs groupes sociaux : le milieu théâtral de boulevard, la haute société avec les Muffat, le groupe de demi-mondaines amies de Nana et qui seront seules à ses côtés à la fin ; la maison de passe de la Picon, et cette jeune orpheline prostituée homosexuelle qu’on appelle Satin ; le monde des domestiques , avec notamment la figure de Zoé. Tout est fignolé même les petits rôles ( le fils de Nana pauvre petit garçon malade, où la vieille Maloir qui vient ponctuellement faire un bésigue ) Comme dans tout roman de Zola j’ai repéré un morceau de bravoure : ce sera le concours hippique où court une jument nommée Nana …

Un roman riche, très complet dans l’observation de plusieurs groupes sociaux, avec des personnages vivants et bien mis en scène ; plusieurs d’entre eux sont assez complexes, vraiment une des œuvres les plus réussies de Zola. Evidemment, on a peine à croire que plusieurs hommes riches se ruinent pour une simple jeune fille, mais Zola s'est inspiré de plusieurs récits de vie.

Nana interprétée par Martine Carol

Nana interprétée par Martine Carol

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sibylline 31/03/2015 13:57

Un excellent Rougon-Macquart! Et c'est terrible comme c'est toujours hyper d'actualité, juste en transposant. (Je pense en particulier aux familles impuissantes face aux c...ries de certains hommes qui font plonger tout le monde -mais il y a d'autres exemples)

Dominique Poursin 01/04/2015 10:19

oui, on dirait que le monde n'a pas vraiment changé.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher