Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 09:16
Delphine de Vigan D’après une histoire vraie

JC Lattès, 479 pages.

Après le succès de son roman autobiographique » Rien ne s’oppose à la nuit », Delphine se sent un peu dépassée par les événements. Pendant des heures elle à dû signer des autographes à des gens qu’elle ne connaît pas ! Prise de vertige, elle se sauve, et se sent mal : ce roman lui a valu trop de médiatisation, et de l’inimitié parmi certaines personnes de sa famille, mises en scène dans le récit avec une transparence peut-être exagérée.

Delphine aspire à tourner la page ; elle dispose d’une intrigue fictionnelle, dans laquelle nul ne se reconnaîtrait ; mais elle peine à écrire cette nouvelle histoire. C’est dans ce contexte que surgit L., une femme que la narratrice ne nous désignera que par cette initiale bien qu’elle connaisse son nom. Tous les autres personnages ont un nom, mais L. reste anonyme dans le récit.

Cette femme, est élégante, à l’aise en public, dynamique, dominatrice ; en même temps elle semble dépendre de Delphine, car elle en vient à la contacter quotidiennement voire plusieurs fois par jour sous des prétextes divers. Pire encore, lorsque Delphine lui confie son problème d’écriture et sa nouvelle intrigue de roman, L. l’encourage à persister dans l’autobiographie. Il faut dire que L. est auteur de biographies pour les stars : elle écrit, certes, mais se tient en deçà de la littérature, et la littérature c’est en principe ce que vise Delphine…

Là où n’importe qui se sentirait harcelée, Delphine se laisse faire : elle croit avoir trouvé une amie parfaite à qui elle peut tout dire.

Le lecteur se demande jusqu’où ce duo mortifère va pouvoir aller. Il espère quelque chose de corsé ! Et il sera exaucé, plus ou moins, mais il faudra être patient…

Pour moi, c’est à peu près tout ! D’autres lecteurs ont trouvé que les longues conversations de Delphine et son double machiavélique enrichissaient le propos. Je n’en suis pas certaine. L. se borne à affirmer que Delphine doit rester dans « le vrai » le « vécu » le « réel », en gros ce qui se réfère clairement à une réalité tangible en dehors de la fiction. Et Delphine de rétorquer que peu importe : Le roman c’est une histoire à laquelle le lecteur veut croire ; il sait bien que l’auteur ne l’a pas inventée de toutes pièces : suivant les cas, il cherchera à démonter le processus, à identifier derrière les personnages des personnes existantes. Ou non.

J’avoue m’être ennuyée à suivre cette controverse. Toutes ces discussions à propos du degré de fiction requis pour faire un roman ne sont pas d’un grand intérêt parce que Le débat ne progresse jamais, elles ne font que répéter longuement les mêmes propos, tout en resserrant leur lien.

L’auteur voudrait nous livrer à la fois un genre de thriller psychologique à suspense et une réflexion sur le roman. La réflexion commence bien mais elle piétine ; le thriller est lent à venir. Le style est assez plat, l'écriture peu travaillée : même si je n'aime pas trop les fioritures, je souhaite être emportée par une belle écriture, quelques trouvailles, un rythme...! Ici, nous sommes bien dans le roman, mais ce n'est pas encore de la littérature.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles
commenter cet article

commentaires

keisha 21/09/2015 07:14

Tu l'as emprunté? Ma bibli n'est pas très réactive, y compris pour ce livre dont on parle tant ... et qui attendra tranquillement, je ne suis pas si pressée. J'ai vu tes bémols.

Dominique Poursin 21/09/2015 10:12

j'ai emprunté ce qui était proposé sur la table des nouveautés. Je n'ai pas choisi, sauf que j'ai écarté le roman de Mathias Enard ( trop complexe pour moi). J'ai pris aussi "la Septième fonction du langage" et un roman d'Anne-Marie Garat. Je n'aime pas spécialement Delphine de Vigan, mais j'étais curieuse de lire ce livre au vu et au su des nombreuses critiques lues.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher