Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 14:53

( Darkening Hour) 2016 sonatine, 422 pages

Mona, est une jeune marocaine, qui n’arrive plus à joindre les deux bouts. Elle a perdu son travail , et son ami Ali est parti « soi-disant pour aider à combattre ses amis Berbères «, mais selon d’autres informations, Mona en est venue à croire qu’il était à Londres.

Grâce à une amie qui travaille pour une famille londonienne installée au Maroc, elle obtient un poste d’employée de maison dans la capitale du Royaume Uni. Il est écrit sur son passeport le nom de son employeur ; elle n’a pas le droit d’en changer…

C’est à Deptford, au sud-est de la City, que Mona découvre son employeuse Theodora, divorcée de Roger ( qui vit au Maroc). Elle héberge son vieux papa atteint d’Alzheimer, relégué au sous-sol. Theodora travaille pour la télé présente une émission «  people ». Elle n’aime pas le quartier où elle vit, sauf la rue où elle habite : les maisons y sont d’une architecture classique, très bourgeoise, un îlot de bon chic bon genre au milieu d’un environnement que Dora estime mal famé.

En plus du papa, il y a Léo, le fils de 18 ans, en situation d’échec scolaire, qui passe tout son temps devant la télé. Et Max l’amant américain, qu’elle voit de temps à autre pour une coucherie vite fait. Max est passionné par les statues et les histoires érotiques que lui raconte Dora ; il lui faut des stimulants pour consentir à s’occuper du corps de sa maîtresse…

Mona doit s’occuper du papa, de la cuisine, du ménage, repassage et blanchisserie. Elle n’a jamais de congé, jamais une minute à elle, ne sort que pour faire les courses.  L’argent que lui donne sa patronne elle l’envoie au Maroc pour sa petite fille et sa mère. Elle en donne aussi à un buraliste Sayed, qui doit l’aider à retrouver Ali.

Theodora devient de plus en plus despote avec son employée, lui commande de descendre la nuit lorsque le vieux appelle. On lui colle un papyphone dans le débarras où elle dort ( elle n’a pas eu droit à la chambre d’ami…) Dora lui confisque son passeport, l’accuse de la voler,  lui rend la vie impossible… Mona passe ses journées avec le papy (maintenant incontinent) et Léo avachi sur le canapé devant la télé. Elle le secoue, lui donne des conseils de bon sens, découvre que le garçon est hypocondriaque…

Découverte avec le très bon «  Désordre », Penny Handcock récidive ! Son «  Darkening Hour » est de qualité. On y retrouve son habilité à tresser des portraits psychologiques, et à manier le suspense. Les descriptions sont toujours aussi bonnes. Comme dans l’autre roman, il y a la Tamise toute proche, froide, menaçante, qui ne demande qu’à accueillir un corps (mais qui donc va y passer ?).

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher