Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 12:15

Quai Voltaire, 2016, 331 pages.

la première de couverture solarisée cherche à remettre en mémoire certains de ces disques Vinyle des années 60,  et leur musique planante...

c'est l'été 1969, en Californie, une fille de 14 ans, Evie Boyd, livrée à elle-même, pendant que sa mère divorcée, s’occupe assidûment de son nouveau compagnon. La fille s’ennuie et se fâche avec son amie de toujours ; elle rencontre un groupe de filles hippies, vêtues de haillons, qui circulent dans un car tagué. L’une d’elle, Suzanne, la fascine. mais toutes sont à ses yeux très belles; elle les compare à d'élégants requins fendant les flots; elle envie leur liberté, cette vie sauvage sans attaches etc... en fait, c'est tout le contraire : ces filles sont soumises, sous influence, abandonnées; mais elles jouissent de leur déchéance.

Suzanne est la favorite du gourou de la secte, dans laquelle Evie va être moyennement impliquée. Amenée à vivre l’existence de Suzanne, elle a quelques rapports à peine sexuels avec le gourou Russell qui semble surtout intéressé par la masturbation.

Et elle partage la vie du groupe : vagabondage, vol, malnutrition, usage intensif de diverses drogues, allant, venant, et dormant dans un dépotoir dépourvu de sanitaire.

Bientôt, Russell est en conflit avec un musicien pop de ses relations qui n’a pas réussi à lui obtenir un contrat pour enregistrer un disque…

Cette secte ressemble à celle de Charles Manson qui fit assassiner Sharon Tate, ses amis et quelques habitants de maisons alentours.

L’auteur insiste sur la fascination que l’héroïne éprouvait pour Suzanne : ce nom seul n’a pas été changé (la criminelle du groupe dans la réalité s’appelait Susan Atkins).  Elle décrit aussi plutôt bien, l’ambiance et le fonctionnement d'une secte, ses membres, le lieu où ils survivent.

C’est une Evie de maintenant 60 ans qui se penche sur cet épisode sur son passé. Elle-même n’était intéressée que par Suzanne( et ses consœurs dans une moindre mesure). Le chef n’a pas eu de vraie prise sur elle, car la famille de Suzanne, son père en particulier, sont relativement présents.  

  C’est sans doute pourquoi les jeunes filles de la secte, paraissent certes paumées, crédules, et soumises au chef( lequel a l’air d’un pauvre type )mais on ne comprend pas comment elles ont pu assassiner des gens avec une telle cruauté.

toutefois cette histoire est bien racontée, avec d'intéressantes métaphores, un certain réalisme, insistant sur la détresse d'adolescentes en errance, et cette relation particulière qu' Evie avait nouée avec  Suzanne intéresse et émeut.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles
commenter cet article

commentaires

Karine 15/01/2017 03:46

Je suis curieuse par rapport à ce roman. Il y a tellement d'avis qui vont dans tous les sens... va falloir me faire le mien!

Dominique Poursin 03/02/2017 10:11

Il vaut la peine d'être lu! en revanche, l'autre roman sur le même sujet ( qui décrit le massacre par le menu) ne me tente pas.

keisha 08/01/2017 17:07

J'ai bien aimé voir les choses par Evie (et comme je l'ai lu assez tôt, je n'ai senti l'affaire M qu'en cours de lecture, et finalement c'est aussi bien

Dominique Poursin 03/02/2017 10:13

Une lecture vierge en somme! Oui, c'est mieux...

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher