Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 23:51

L’Olivier,  2019, 280 pages ( titre original Warlight )

Rachel et Nathaniel, deux adolescents à Londres, juste après la guerre. Leurs parents disent partir pour Singapour et les laissent sous la surveillance de deux hommes que le narrateur ( Nathaniel) a surnommé « le Papillon de nuit «  et «  le Dard de Pimlico « !

Leurs parents sont partis « faire des affaires «  ( du commerce ? Du renseignement ? ) et les protecteurs, que font-ils dans leurs vies personnelles ?

Un jour, ils s’aperçoivent, les jeunes, que la malle que leur mère avait préparée avec soin , et dont elle avait commenté  certains objets devant les enfants, non sans leur raconter un souvenir de son enfance dans le Suffolk à propos d’un garçon couvreur « tombé du toit de leur maison », donc cette malle est restée à la maison remplie.

Leur mère n’est pas partie !  Où est-elle ? Les enfants se sentent trahis. Ils demandent des explications à leurs « protecteurs » Qui ne leur en donnent pas…Qui ne révèlent rien sur eux-mêmes, et restent « des personnages mystérieux «  par ailleurs plutôt bienveillants ; d’autres personnes deviennent des habitués de cet appartement londonien. Bientôt Rachel se prend de sympathie pour le Papillon de nuit , devenu en fait son éducateur , tandis que Nathaniel prend l’habitude de suivre le « Dard «  dans ses équipées clandestines sur la Tamise, faisant le trafic de lévriers qu’il introduit en Angleterre et conduit à des courses. Tout en sachant que ce n’est pas légal, et qu’il faut se dissimuler, Le narrateur prend plaisir à ces équipées ; il apprend nombre de choses et goûte l’atmosphère insolite et pleine de charme  : en même temps, il occupe un certain nombre de petits boulots et fait la connaissance d’Agnes une jeune fille originale et très délurée avec qui il passe des nuits dans des appartements où ils s’introduisent par effraction . Bientôt Agnes fera connaissance des lévriers et participera aussi aux expéditions sur la Tamise…

Dans une seconde partie, nous sommes transportés dans la campagne du Suffolk, Nathaniel, devenu adulte travaille au Foreign Office et recherche des dossiers pouvant le renseigner sur les occupations de sa mère ; il reste fasciné et traumatisé par son adolescence insolite et hasardeuse, et la vie à la campagne lui convient… à vrai dire cette seconde partie m’a plutôt déçue. L’action s’y traîne  en longueur, l’excitation induite dans la première partie retombe lentement.

Un roman crépusculaire (même si pas mal de scène très réussies ont lieu de jour, ou à l’aube…) qui devient diurne dans la seconde partie, sans éclairer davantage…

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher