Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 13:20

Gallimard ( L’Imaginaire) 1ere publication 1952

Automne 1944 ; Guillaume Arnoult arpente Paris et rencontre plusieurs personnes qu’il a perdu de vue depuis la guerre, pour leur demander des nouvelles d’Irène ; c’était sa maîtresse ( non sa compagne, car ils ne vivaient pas ensemble, se retrouvaient à des moments précis dans des situations précises) ; elle a rompu ,il la cherche à nouveau. L’un de ces personnages secondaires va lui donner l’adresse d’Irène. Ils vont passer une après-midi et une nuit ensemble comme avant la guerre : dans une chambre d’hôtel, près d’une plage, une plage du Nord comme celle de Scheveningen. «  la Plage de Scheveningen » est un tableau de Ruisdaël qui les a fait rêver autrefois. Ils n’ont jamais vu l’original mais l’ont cherché, dans divers musées,  Scheveningen c’est un peu comme Catleya pour Swann et Odette.

Ils vont tenter de s’expliquer pendant cette longue nuit, et Guillaume essaie de reconquérir Irène sans y parvenir ; de ce qui les a séparé on comprendra qu’il s’agissait d’un enfant que Irène attendait, Guillaume n’a pas réagi comme elle l’aurait souhaité et elle a dû avorter sans doute ( bien que ces mots ne soient pas prononcés on comprend facilement le problème).

Le récit est fait de nombreux flash-back et de subits retours au présent, sans que ces retours soient indiqués clairement ( et c’est une bonne chose, car on plonge dans le fouillis des pensées de l’homme et de ses réminiscences ). Irène reste plutôt mystérieuse. Ce conflit de couple est ce que le récit nous offre d meilleur. L’autre thème c’est l’ami de Guillaume, «  Hersent » , condamné à mort pour collaboration. Nous sommes en plein dans cette époque qu'on a appelé " l'épuration".

Là-dessus le narrateur développe une théorie fumeuse à propos de Caïn.

Il évoque son ami,  ses prises de position d’avant-guerre , des moment passés avec lui, cherchant à le comprendre, pourquoi pas,  mais je dois dire qu’à sa place je n’aurais pas supporté un ami  défendant des conceptions aussi scélérates. Je ne le suis pas sur ce coup là…

Un auteur que je lis pour la première fois; je le situe très "à droite" et donc je ne suis pas la mieux placée pour le comprendre... Malgré tout, un récit à la langue et à la narration très travaillés, souvent poétique, cultivant le mystère.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher