Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 10:26

Ozick Cynthia Le Messie de Stockholm

Un journaliste littéraire orphelin, Lars, réfugié polonais, se prend pour le fils de Bruno Schulz (y croit-t-il vraiment) avec l’aide d’une vieille libraire un peu fêlée elle aussi, Mme Eklund, et son mystérieux époux. Le héros voit marcher dans ses plates-bandes une femme de son âge, qui se prend pour la fille de Schulz et porte le nom d’Adela, une de ses héroïnes.

Que de progéniture pour un homme de lettres qui ne s’en souciait guère !

Adela trimbale dans un vieux sac un encore plus vieux manuscrit censé être le Messie, dernier ouvrage de l’auteur disparu.

Le récit consiste en de nombreux dialogues courts et peu accrocheurs, des joutes verbales sans finesse, du baratin, on entretient un mystère qui ne prend pas.

Je dois dire qu’on attend la fin du livre avec impatience, pas pour savoir la chute, on s’en doute, mais pour finir le pensum. Des pages se tournent à grande vitesse.

Que c’est ennuyeux ! Moi qui avais aimé Un monde vacillant…

Il me reste à lire Le Châle, de cet auteur. Il est court, j’espère l’apprécier davantage.

Chez les heureux du monde Edith Wharton.

Société étriquée. Petit microcosme. Ennui. Lily Bart, orpheline pauvre aux goûts de luxe, cherche à épouser un homme riche qu’elle n’aime pas. Plutôt qu’un autre homme, avocat, par qui elle est attirée, et lui aussi,et qui n'est nullement pauvre... Attitude difficile à comprendre en dépit du passé de Lily (une mère obsédée par l’artificiel, un père nié, considéré comme devant rapporter de l’argent, rien d’autre, personnalité faible, ruine…).

Les nombreux papotages de bonnes femmes sont pénibles. Abandon page 100 environ. Coup d’œil sur la fin. L’homme qui s’intéressait à elle (et réciproquement) se dit qu’ils ont vécu un moment d’amour de quelques instants.

Henry James a écrit de bonnes choses sur ce sujet. Edith Wharton reste un cran en dessous.

Céline Minard « Faillir être flingué »

C’est un roman qui est sorti il y a peu, et dont divers organes de presse, et un certain nombre de bons blogueurs disent le plus grand bien. J’ai persisté jusqu’à la page 150, rien à faire, je ne m’intéresse pas à cette histoire ! Je n’aime pas les westerns : sauf les westerns parodiques au cinéma ( Sergio Leone ; Tarentino, les Coen…) . Je ne sais pas si le récit de Céline Minard est ou non parodique. Je n’accroche pas, c’est tout ! Les personnages me paraissent trop héroïques. La guérisseuse, qui aurait dû me plaire, m'énerve. Il y a trop de magie dans l'air. Et en dépit de leurs aptitudes à manier les flingues, ils ne sont pas violents et ne se veulent que du bien. Et alors ? Tant mieux, non ? Non… car j’aime mieux que les gens soient un peu méchants, un peu vains, un peu moches. Ambigus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Abandon de lectures
commenter cet article

commentaires

Yv 21/10/2013 08:22

Tu as vu que je te rejoignais sur le Minard, je n'ai même pas pu aller jusqu'à la page 150

Anis 06/10/2013 19:04

C'est très difficile d'avoir un avis objectif, forcément on lit comme on est, avec sa sensibilité et son histoire.

dominique 10/10/2013 09:55

Pour ce qui est des œuvres de fiction, la part d'objectivité est assez réduite...

keisha 03/10/2013 18:30

Céline Minard, c'est un peu spécial! J'ai lu So long luise, et je pense que ça passe ou ça casse. Je veux donc lire son dernier...

dominique 04/10/2013 14:56

Moi, je ne la lirai plus, je ne vais pas m'entêter, alors que d'autres livres m'attendent!

Sibylline 03/10/2013 16:48

Je ne partage pas du tout ton avis sur le Céline Minard. J'ai beaucoup aimé ce roman, moi qui ne lis jamais de westerns.
Pas lu les 2 autres.

dominique 04/10/2013 14:55

Oui, je vois bien que j'aurais dû aimer, mais il y a une part de subjectivité, de ressenti personnel dans l'appréciation que l'on porte.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher