Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 06:49

9782742761579.gifStieg Larsson (1954-2004) « Millénium 1 : Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes » Actes-sud noir 2004.

 


Un titre français un peu curieux pour un excellent polar suédois qui comporte deux intrigues, l’une se déroulant dans le milieu de la finance, des spéculations boursières, l’autre dans celui de la psychopathologie du serial-killing, les deux habilement entremêlées.

 

Mikaël Bloomkvist, rédacteur en chef de la revue Millénium ( qui  tient d’ Alternatives économiques et du Canard enchaîné), a écrit un article sur  l’homme d’affaire Wennerström, l'accusant d' avoir monté, en Pologne, une société bidon, et gardé l’argent emprunté à cet effet pour spéculer.

D’autres forfaits plus graves lui sont ausssi reprochés.

N’ayant pu prouver ce qu’il avançait, Bloomkvist  est attaqué  en diffamation, et son journal bat de l’aile.


Pendant ce temps, Erik Vanger, 82 ans, homme d’affaire à la retraite, reçoit pour la 44 eme  année consécutive  une fleur rare  conservée sous verre,  comme cadeau d'anniversaire anonyme.   Les envois ont débuté en 1966, lorsqu’ Harriett sa nièce bien aimée qu’il élevait, a disparu lors d’une fête de famille. Vanger soupçonne ses proches  d’assassinat. Certains sont adeptes du nazisme et militent activement.

Il engage Bloomkvist, à présent chômeur,  comme détective, et lui promet, s'il tire l'affaire au clair, de lui révéler une information permettant de coincer Wennerström.


Mikaël va  enquêter avec une étrange coéquipière, Lisbeth Salander, dont la figure attachante  de  jeune délinquante hors normes, fantasque et pragmatique, farouche et sincère, virtuose du  piratage informatique, domine le roman. Elle  fait songer à Arsène Lupin version punk. De nos jours, c’est dans les disques durs des ordinateurs et les messageries privées que s'introduisent les cambrioleurs efficaces…


  Nous avons dans ce livre une galerie complète de personnages exemplaires : fausses victimes,  politiciens véreux, hommes d’affaires escrocs, pervers criminels , grande famille suspecte avec chevalier d’industrie sur le déclin ...

 

«  La Bourse de Stockhlom était en chute libre et les morveux de la finance menaçaient de se jeter par diverses fenêtres. On lui avait posé la question sur la responsabilité de Millenium dans le naufrage de l’économie suédoise auquel on assistait en ce moment :

«  Affirmer que l’économie suédoise est en train de faire naufrage relève du non-sens avait répliqué Mikaël du tac au tac.

Nous vivons en ce moment le plus gros écroulement individuel de l’histoire boursière et vous prétendez que c’est du non-sens ?

Ecoutez, il faut distinguer deux choses – l’économie suédoise  et le marché boursier suédois.
L’économie suédoise est la somme de toutes les marchandises et de tous les services qui sont produits
dans ce pays chaque jour. Il s’agit des voitures de chez Ericsson, des poulets de chez Scan, des voitures de chez volvo, des transports qui vont de Kiruna à Skövde. Voilà l’économie suédoise et elle est exactement aussi puissante ou faible aujourd’hui qu’il y a une semaine. …



Stieg Larsson, comme son héros Bloomkvist, était journaliste, avec l'économie pour spécialité, et son analyse est bonne.

On peut regretter la lourdeur du style, dont  je ne sais si elle est imputable au texte original ou à la traduction.


Mais j'ai bien apprécié le traitement de l'intrigue criminelle ainsi que la critique sociale aiguë de l'hyperlibéralisme et de ses dérives.


"la Bourse, c’est autre chose. Il n’y a aucune économie et aucune production de marchandises ou de service. Il n’y a que des fantasmes où d’heure en heure on décide que maintenant telle ou telle entreprise vaut quelques milliards de plus ou de moins… cela signifie seulement qu’un tas de gros spéculateurs sont en train de transférer leurs portefeuilles boursiers des entreprises suédoises vers les entreprises allemandes. Ce sont eux les hyènes de la finance qu’un reporter avec un peu de couilles devrait identifier et mettre au pilori comme traîtres à la patrie ».



D'autres avis :

De livre en livre

Bérénice
(mitigé)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

dasola 03/11/2007 15:44

J'ai lu les deux premiers "Millenium" : le 1er génial (il est autonome). Le deuxième est un peu plus décevant et je viens de commencer le 3ème, 700 pages, j'en suis à la page 262, c'est absolument captivant et c'est véritablement la suite du 2ème. Je vous le recommande absolument.

Dominique Poursin 03/11/2007 16:42

Je vais me le faire offrir pour Noël c'est décidé. D'abord j'ai laissé Lisbeth en fort mauvaise posture, il faut que je la vois requinquée. Le palais des courants d'air c'est son grand appartement?

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher