Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 20:23

Que disent les auteurs sur le suicide?

Le suicide! Mais c'est la force de ceux qui n'en ont plus, c'est l'espoir de ceux qui ne croient plus, c'est le sublime courage des vaincus.
(Guy de Maupassant - Extrait de L'endormeuse) 

Qu'est-ce qu'un suicidé ? Son propre bourreau ou sa propre victime ?
(Valeriu Butulescu - Extrait de Aphorismes

Le suicide est le dernier acte par lequel un homme puisse montrer qu'il a dominé sa vie.
(Henry de Montherlant)

Cioran : le champion toutes catégories des aphorismes suicidaires nous dit :

On se  suicide toujours trop tard

La plus belle vertu du suicide est de rendre l’inéluctable immédiat 

La pensée de la mort aide à tout, sauf à mourir! 

Si l'on pouvait se voir avec les yeux des autres, on disparaîtrait sur-le-champ.
(in De l'inconvénient d'être né)

C'est assez vrai .

Tout cela est bien beau.
Mais j'aimerais attirer l'attention sur des remarques que l'on fait trop rarement à propos du suicide :

1)  Pourquoi dit-on toujours  que le suicide est un acte gratuit, alors que cet acte, on le paie de sa vie ?
Que si l'on s'est suicidé pour se venger des autres, ou pour se débarrasser de soi, c'est cher payé tout de même...
Moi je crois au contraire que, comme on le dit communément " tout se paie".

2) Autre remarque  : le suicide est un délit : c'est un homicide volontaire. Que la personne que vous supprimez  porte votre nom et que vous empruntiez le même corps qu'elle pour exister n'y change rien.
Au registre de la justice, le suicide , qui implique  la  punition du criminel en même temps que son crime, exonère d'un procès, et de prévoir une place en prison.

Le suicidaire est partisan de la peine de mort :il est donc très sévère.

En outre, le suicide réussi exclut la récidive. 

Le suicide est un délit économique pour la société ; il est  d'un prix exhorbitant pour le  meurtrier de soi-même qu'est le suicidé.

Je ne suis pas sûre dans ces condition d'être favorable au suicide.
Je préfèrerais tuer  un autre que moi.
Ne serait-ce que pour faire payer la société un peu plus.

Je ne suis pas d'accord finalement avec Montherlant. On ne domine rien du tout en choisissant l'heure de sa mort ! 

On croit avoir choisi...

3) Le suicide est le premier sujet d'étude choisi par Emile Durckheim, l'ancêtre des sociologues.
Il y a un peu plus d'un siècle qu'il se pencha sur la question.
Pourquoi le suicide est-il l'objet numéro un de l'intérêt du sociologue?
C'est qu'il représente à ses yeux l'échec absolu de l' intégration à la société.
En énumérant les  situations favorables au suicide (  repérées par statistiques) il va aussi savoir croit-il, ce que l'on doit éviter plus ou moins pour rester un sujet social. L'une des causes répérées : le divorce. Donc il ne faudrait pas se marier. Autre situation dangereuse : le célibat. Donc il serait préférable de  se marier?
A consulter ces statistiques, on se convainct facilement que toutes les situations sociales auxquelles se trouvent confrontées les gens sont traumatisantes et peuvent déboucher sur  un suicide.
D'abord la naissance : il n'y a rien de plus traumatisant. Même la mort ne l'est pas, puisqu'après, on ne ressent plus rien.
Alors, il ya a des foetus qui ne naissent pas,ou ne s'en remettent pas, certains peut-être, parce qu'ils l'ont "voulu".
Il n'y a aucune bonne raison de vivre à priori.
Aucune de mourir non plus.
C'est pour cela que, révolté ou déconcerté, l'homme voudrait parfois pouvoir choisir.







 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans En vérité je vous le dis
commenter cet article

commentaires

Armand 07/07/2007 21:12

Le suicide est le seul geste réel qui nous projette vers l'inconnu totalement, absolument. Est-ce une finalité ou un ouverture?

Dominique Poursin 07/07/2007 22:11

Bah ! Ce n'est pas l'inconnu ! C'est le néant, plutôt....

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher