Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2007 5 31 /08 /août /2007 14:49
Publié en 1967.
traduit chez Rivages dans la collection noire. Disponible en poche.
 

Edwin Topliss a écrit vingt huit romans pornos en presque dix jours chacun, depuis qu’il est nègre pour le compte de son ancien ami d’université, Rod, lequel emploie pas mal de nègres sous-payés  pour écrire sous son pseudo de Dirk Smirff.

Il était livreur de canettes de bière lorsque Rod a fait appel à lui : «  Si tu es capable d’écrire une lettre à ton percepteur, tu peux tout aussi bien écrire un roman porno »

Ainsi fut fait.

Mais ce matin, le 21 novembre 1967, Edwin cale. 
On l’avait également prévenu « personne ne peut écrire ce genre de merde ad vitam aeternam »

Le jour de panne est arrivé.
Edwin n’y croit plus. C'est-à-dire qu’il n’imagine plus aucun lecteur. 

Alors il s’adresse à lui-même, sombre dans l’autobiographie. Avec son nom, avec un autre nom. Son passé, son quotidien…sa vie de famille médiocre, son mariage forcé avec une jeune femme  de passage qu’il avait mise enceinte.

Il se rabâche aussi les quatre schémas d’intrigues passe-partout servant à produire des romans et démarre des « bouts d’essai » en réutilisant des passages d’anciens livres. 

 Pour se donner de l’inspiration, il saupoudre sa propre vie  de conquêtes amoureuses avec détails pornos destinés à se remettre sur les rails.

Quelques jours s’écoulent,  voilà qu’il commence un nouveau chapitre affolant.

Sa femme a lu le début de son nouveau manuscrit et l’a pris au sérieux…
 

C’est un roman sur l’impossibilité d’écrire, en même temps que sur le métier d’écrivain. Westlake s’est sûrement inspiré de ses débuts et de ses pannes, lui dont la production est si féconde et l’imagination si abondante.

 

 Ecrire  pour  s’adresser à quelqu’un. C’est ce dont le narrateur, nègre exploité jusqu’à la corde,  devient conscient, alors même qu’il se révèle incapable d’honorer une nouvelle commande. Il prend à partie le lecteur «  vous », et finit même par écrire des lettres qui ne seront pas envoyées. Il est saisi de «  smith-coronite , espèce de psychose de la machine à écrire ».

Cette  histoire désolante est contée avec brio sens du burlesque et de l’humour noir comme Westlake y excelle.

 Voir aussi  "Smoke" et "Un jumeau singulier" ainsi que " Le Couperet" dont Costa Gavras a tiré un bon film avec  José Garcia dans le rôle principal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

Jean-Marc Laherrère 04/10/2007 14:49

Bonjour,La réédition d'Adios Shéhérazade est une excellente idée. Pour continuer à explorer le talent de westlake, il ne faut surtout pas rater l'exceptionnel "aztèques dansants", et lire quelques uns des Dortmunder (histoire d'os,  pierre qui roule, mauvaises nouvelles, ou encore au pire qu'est-ce qu'on risque).Puis il y a les Parker qu'il a écrit sous le pseudo de Richard Stark, tout aussi talentueux, mais sans humour et avec un sens du rythme et une précision rares.

Dominique Poursin 07/10/2007 14:34

Merci de votre contribution au cas où vous repasseriez par ici je vous laisse un mot. Je n'ai pas pu répondre tout de suit car je n'alimente plus guère ce blog maudit.Je croyais que "Aztèques" c'était de Tony Hillerman. En tous cas, j'ai bien noté les références que vous m'avez données.

leunamme 03/09/2007 11:06

De Westlake, il faut tout lire. Je vous conseille vivement Smoke, une réflexion drôle sur le rôle de la science et ses conséquences.

Dominique Poursin 07/09/2007 12:04

Merci de votre commentaire.  J'ai lu Smoke et l'ai bien aimé ; j'ai même mis un lien à la fin de mon article sur mon " smoke" je regrette que vous ne l'ayez pas vu. Ce lien fonctionne mais il est écrit en blanc et devient gris lorsqu'on le  touche avec la souris. Apparemment mes liens ne se voient plus, mais je ne sais pas comment en modifier la couleur; qaunt à modifier la couleur de fond cette fonction est inopérante pour mon blog. la plupart des fonctions sont  HS, d'ailleurs.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher