Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 00:29

la-voix-indridason.jpgUne semaine avant Noël, le  portier d’un grand hôtel de Reykjavik,  Guldlaugur, est retrouvé assassiné dans le cagibi qu’il occupait. Il était terré là depuis vingt ans homme à tout faire, Père Noël aux fêtes…un homme déchu qui fut autrefois un petit choriste célèbre avant que sa voix ne mue.

Le commissaire Erlendur s’installe dans l’hôtel et réfléchit sur le problème y mêlant les siens guère plus joyeux : sa fille Eva qui menace de replonger dans la drogue, son frère disparu en montagne alors qu’il n’avait que huit ans, son divorce, sa culpabilité, une autre enquête sur un petit garçon maltraité… le roman tourne autour du thème de  l’enfant maltraité,  battu, abandonné, persécuté, contraint par l’adulte à des prouesses hors de son âge.

 Là-dessus les considérations ne sont pas bien nouvelles ( Indridason n'a jamais ouvert  un livre de Freud ou même Dolto mais l'Islande c'est loin...) et le récit sombre parfois dans le sentimentalisme exacerbé. L’intérêt pour l’enquête  s’amenuise à mi- chemin,   à cause du récit assez laborieux des malheurs des uns et des autres.

D’après la traduction, l’écriture serait assez quelconque.

Je m'aperçois en lisant ma liste que j'ai chroniqué plein de polars scandinav(r)es dont  bien peu m'ont plu...

La Voix a obtenu le prix du polar 813. Tout le monde semble l’avoir apprécié.

Que ne l’a-t-on donné à Marcus Malte ou Dominique Sylvain !  non ce n'est pas que je sois chauvine, ne croyez pas ça...
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

anjelica 08/04/2009 22:28

Il est vrai que cet opus n'a pas l'intensité et l'originalité de 'la femme en vert' que j'avais beaucoup aimé.

dasola 18/11/2007 22:38

Dominique, je m'étais en effet trompée. Je parlais bien de la Femme en vert. La voix fait partie de ma PAL (comme on dit dans la blogosphère).

dasola 09/11/2007 16:17

J'ai découvert l'auteur avec son premier roman publié : la cité des Jarres très original car l'Islande étant une île, il y a une certaine consanguinité chez les islandais et le thème s'y rapportait. Celui-là n'a rien à voir mais je ne me suis pas ennuyée, le thème de la violence conjugale est terrible. Je n'ai pas deviné tout de suite qui était le squelette, la mère, le père ou quelqu'un d'autre. L'intrigue est très bien menée.

Dominique Poursin 09/11/2007 22:26

 Le squelette, la violence conjugale ? C'est de la "Femme en vert" que vous parlez ... ! meilleur que celui-là sans conteste.

Posuto 09/11/2007 13:51

Joli le "scandinav(r)e" !!! Mais il est possible que la traduction joue pour beaucoup ?Comment Indrdason est-il perçu dans son pays ? Et sinon, n'est-il pas en pleine purge de son propre passé à tourner autour d'une enfance difficile ?Houlala, j'en pose beaucoup des questions, là !Kiki :-)

Dominique Poursin 09/11/2007 22:23

Je ne sais rien de sa biographie, Kiki. En effet il doit avoir souffert maintes perturbations.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher