Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 12:09
 Le Chat dans le cercueil. Picquier poche noir
 
Polar japonais. Années 90.
 

Juste après la seconde guerre mondiale, Hariu, fille d’une modeste fleuriste de province, et qui rêve de devenir peintre, trouve à se faire embaucher à Tokyo, comme employée de maison par un artiste qu’elle admire, Gôro, qui promet de l’initier à son art.

 

 Gôro est un jeune veuf séduisant, Hariu se met à rêver à des lendemains qui chanteraient. En même temps, elle cherche à conquérir la petite fille du maître, une enfant de huit ans, solitaire et secrète qui, outre son père, ne se plaît qu’en compagnie de Lala sa chatte blanche à qui elle voue une passion véritable.

 
Le maître lui paraît déconcertant ; Hariu se lie à Momoko et à sa chatte.
 

Elle se considère comme assez heureuse, lorsque survient Shinatsu, jolie femme que fréquente Gôro…

 

La blancheur immaculée de la robe féline dissimule bien de la noirceur.

 

Quelques heures de plaisir assuré pour un roman psychologique noir bien construit et qui apporte un retournement de situation final, une chute intéressante.

 

L’auteur a construit sur le thème rebattu de la vengeance, une histoire simple et captivante qui tient en haleine.

 
 
 

On admet finalement que Momoko n’avait pas surmonté l’abandon de sa mère (surtout qu’il lui fut dissimulé).

 

Son comportement renfermé et son adoration pour sa chatte, cachent une sorte de schizophrénie qu’elle fait partager à Hariu, elle-même assez confuse. Lorsque la mère veut engager une relation avec sa fille, sans se déclarer comme ce qu’elle est, Momoko sait à qui elle a affaire inconsciemment ; l’attitude de Shinatsu, personnage très ambigu révèle autant d’animosité que de maladresse à l’égard de l’enfant et précipite le drame.

 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

jerome 23/12/2007 05:55

le titre fait très edgar poe

Dominique Poursin 24/12/2007 12:40

Merci de penser à  mon blog. Ce texte est trsè éloigné de Poe, ce n'est pas exactement de la littérature ( quoique Poe n'ait jamais écrit si bien que ça...)J'adore les thrillers psychologiques surtout avec des chats,des jeunes filles au pair, des enfants bizarres.... tous les ingrédients qu'il me faut sont  là réunis.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher