Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:09

  Zola sort de la poche de son manteau un chaton en guimauve enrobé de chocolat, le porte à ses lèvres. S'approchant, Noé tire avec sa langue et ses dents sur la sucrerie à moitié rentrée dans sa bouche à elle. Elle avale le tout, il  s'aventure, fait jouer sa langue.

Tout-à-coup Zola fait demi-tour, pointe l'index, vers le mur d'angle qui mène à une rue adjacente au boulevard.


- OAS ? Qu'est ce que c'est ?


 -Je te l'ai déjà dit..." Il hausse les épaules, incertain (Où Asphyxient les Sortilèges? n'est  pas ce que Zola veut entendre.) Il développe un autre sigle : "L'organisation des Assassins": Quand ils ont capturé un piéton, ils le torturent  et le tuent. »


La substance utilisée pour écrire les trois lettres s'étale en noirceur  dégoulinante mais sèche au toucher. L'inscription n'est pas neuve, on peut la lire sur d'autres pans de mur. Est-ce que la bande de malfaiteurs les attend quelque-part?


Noé lui dit que dans la Seine, de nombreux  cadavres flottent, phrase qu'il a dû lire dans un  Paris-Match ou entendre à la radio.

Zola a déjà vu la Seine, et elle sait que ce fleuve traverse Paris. Mais ça lui parait  encore bien loin...

 « Qu'est-ce que la torture?

" On te fait atrocement mal jusqu'à ce que tu parles. L'eau, la roue, l'écartèlement, l'électricité,  et le gril

" Si je parle... de quoi?

-On te somme de dire la vérité, sinon tu meurs dans de terribles souffrances.

- La vérité sur quoi?

-N'importe : tu dois parler en disant : voici la vérité. On te répond que tu mens. On continue de te torturer. Tu insistes : c'est la vérité que je dis. Et eux de te faire mal encore et encore... Alors, ouais... je vous ai menti ;  tu change de vérité. Peu leur chaut. Et on continue! S'ils sont sympathiques, ils t'autorisent à te tuer, mais d'ordinaire  ça dure jusqu'à ce que tu meures".


 Zola se met à pleurer, annonce qu'elle se plaindra à Maman.

 Elle s'arrête devant une vitrine, pour  admirer les microsillons, exprime son plaisir à la vue du  beau chien-loup à côté d'un haut-parleur qu'elle  croit en or... Très vite, ils se sauvent ayant aperçu deux gendarmes avec des bâtons.

 "Pourquoi nous?" demanda Zola.  

Nulle réponse. Noé ne sait pas qui en veut, à qui, ni pourquoi.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher