Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 08:59
J'apprends que le roman de François Bégaudeau " Entre les murs" que j'avais chroniqué le 16 mars 2006,  fait l'objet de nouvelles palabres à propos du  film qui en est tiré et  de la palme d'or .

J'avais bien aimé ce roman, j'insite sur " roman", car il s'agit de fiction même si  le milieu décrit m'a paru d'une grande justesse.  En fait, c'est que j'y avais retrouvé l'atmosphère de ma courte expérience d'enseignante. on a accusé Bégaudeau d'être cynique alors qu'il faisait preuve d'humour noir, et de réalisme.

On a dit qu'il n'aimait pas les élèves, ni le métier... je pense que l'on aime son métier uniquement lorsque l'on peut véritablement l'exercer, et que l'instruction n'est pas une question d'amour : les élèves veulent qu'on les respectent avant tout.

J'avais été très touchée par ce livre. Je ne vais pas le relire à présent, car je n'ai rien manqué à la première lecture.

Bégaudeau met en scène les rapports de force entre les différents groupes.
Je préfère ce genre de livre à ceux de Pennac, qui m 'ont toujours fait l'effet d'un ramassis de bons sentiments.

Je me demande ce que ça peut donner comme film.  Si quelques uns l'ont vu en avant-première...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Yohan 29/05/2008 16:38

Je suis également surpris par le semblant de polémique sur le film (mauvais remake de l'esquive, ai-je lu, alors que le rédaceur se prononce uniquement sur la bande-annonce).Je préfère ne rien dire sur les films du palmarès puisque je ne les ai pas vu. Et s'il y a une tendance, peu m'importe ! Je jugerai au ressenti !)Et je suis tout à fait d'accord pour insister sur le fait qu'Entre les murs soit une fiction. Qui a des choses à dire, mais qui est une fiction.

Dominique Poursin 29/05/2008 17:09


Je  n'ai pas eu l'occasion de relire ce livre. J'en reste donc pour l'instant à ma première impression qui fut positive. Je ne crois pas le moins du monde que Bégaudeau "casse" les élèves ni
le métier de prof. Il témoigne de son expérience.
Et ce qui est très important, il met en scène les rapports de force entre les différents groupes, profs -élèves, élèves-élèves, profs-hiérarchie ect.
J'ose dire en tous cas, au risque d' enfoncer le clou, que je préfère ce genre de livres, à ceux de Pennac, qui m'apparaissent comme un ramassis de bons sentiments.


eeguab 27/05/2008 21:06

Ma chère Dominique là je ne suis pas du tout d'accord avec vous.Et très critique sur le palmarès,non pas le film lui-même qu'évidemment je n'ai pas vu mais sur une certaine tendance.A bientôt.

Dominique Poursin 28/05/2008 11:43


Je ne sais quoi vous répondre. Désolée.
Je ne connais pas cette tendance. Je ne suis pas la mode.


Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher