Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 13:08

L'Olivier, 2008.

233 pages.


Lancelot Rubinstein, un nom difficile à porter ! Ni chevalier, ni musicien, nir rien.

Le pauvre homme plie sous le poids d'une l'existence complètement subie, à peine revendiquée.  Heureusement il a rencontré Irina.

Oui Irina, Sa voix ressemble à des clochettes qu'on agiterait pour éloigner les esprits

 

Irina encore : ses cheveux se détachant de son chignon en mèches folles ( qui avaient quelque chose d'aquatique, c'était comme des algues noires qui se balançaient mollement), sa silhouette minuscule auprès de lui malgré le vertige de ses talons gris, les cernes sous ses yeux de mosaïque byzantine formant de grands arcs bleus, toute sa personne luisant d'une façon si spéciale- c'était ce que Lancelot s'était dit, il ne pouvait exprimer la chose autrement-, quand il avait marché auprès d'Irina la première fois, il s'était senti si chaviré qu'il avait pu enfin entrevoir sa vie sous de justes proportions. 

 

Une passion sexuelle partagée s'en suit.

Lancelot  ne vit que pour elle.

Ni chevalier ni musicien, ni rien. Amoureux, c'est tout.

D'Irina, qui aime et protège activement les animaux et la nature, et qui l'aime aussi lui, et peut-être d'autres, c'est ce qu'il craint..

 

Il faut dire que Lancelot se montre vraiment collant, et on comprendrait que cette femme incomparable se tire sur la mointe des pieds.

il la prit dans ses bras,

Je vais t'attendre... répéta-t-il,

Et, au moment où il se mit à la serrer dans ses bras le plus délicatement possible, à lui caresser les chevaux et le visage, devinant ses os de mésange, à ce moment-là, Lancelot se sentit capable d'oublier le peignoir volé, le vinyle qui crissait et les ours mangeurs d'hommes. »


 

Irina meurt. Sa voiture est précipitée dans l'eau.

Lancelot recherche d'éventuels responsables, et  se souvient d'Irina, souvenir avec quoi il lui faut désormais vivre.

 

«  Quand il avait marché auprès d'Irina la première fois, le jour où elle portait son affreux imper mastic, »

« je vais t'attendre...

il pensa, Mon trésor ma mie ma lumière,

Tu reviendras saine et sauve...


On assiste à une intrigue policière vaseuse, qui mène Lancelot à interroger tous ceux qui pourraient savoir quelque chose concernant la mort d'Irina.
Mais ce qu'est le roman c'est avant  tout un poème d'amour sentimental, une  écriture précieuse, léchée, mièvre, un style de midinette, non sans ferveur certes, mais se lâcher à ce point-là, tout de même...!


Si vous êtes amoureux et que cette personne vous manque, peut-être serez-vous en phase avec Lancelot? Qui sait? On devient parfois stupide dans ces cas-là...on écrit de drôles de choses. Il n'est pas forcément  bon de les publier.

 

Un autre avis : Amanda Meyre


Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher