Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 10:16

Gallimard (Noire) 2008, 393 pages.

 

Ali Neuman est chef de la police au Cap. Etant enfant, il a vu son père et sa mère se faire tuer devant lui, après torture, par des « frères Zoulous » inféodés à l'Apartheid, contre quoi sa famille combattait. Expérience traumatisante qui le hante toujours.

Maintenant il s'emploie  à faire régner la justice, sans concessions, mais  sans y croire tellement.

Depuis la fin de l'apartheid, le pays est toujours en crise. Les gouvernements se succèdent mais la corruption règne à tous les échelons. La population est majoritairement pauvre, la violence et le sida font des ravages.

Une jeune blanche est retrouvée morte assassinée, dans un parterre d'iris du jardin botanique, horriblement mutilée, et droguée avec une substance inconnue des laboratoires officiels. Le père de la jeune fille était champion de rugby, et l'on pense  qu'il était jalousé...

Ali et ses  adjoints Dan Fletcher et Brian Epkeen enquêtent. Mais derrière la personne du présumé tueur se dissimulent des organisations criminelles puissantes et les policiers ne tardent pas à se sentir débordés.

 

C'est un roman éprouvant. Les cadavres se ramassent à la pelle, toujours mutilés. On saisit à quel point la colonisation de ce pays a échoué, à quel point il a du mal à se remettre de l'apartheid...

 On savait que le racisme était encore très offensif dans ce pays mais on souffre aussi de voir des Noirs s'entretuer les uns les autres.

L'intrigue est complexe et chaque fois que l'on croit avoir mis la main sur un coupable sérieux, c'est une organisation encore plus délinquante et bien structurée qui surgit...

De plus, les trois policiers ont  à affronter des vies privées  difficiles .

Voilà qui nous donne une vision fort négative de la situation politique et sociale en Afrique du sud,ceci en dépit de l'action de Nelson Mandela. Le président en exercice au moment de l'action mise ens cène dans le livre, n'est pas à la hauteur.... mais l'on n'est pas surpris.

Le roman est très bien documenté, l'arrière-plan social riche, et le romancier sait installer l'atmosphère. Nous avons réellement l'impression d'être en Afrique du sud, géographiquement et socialement parlant. Nous saisissons un peu des graves problèmes de ce pays.

 Les mots inconnus sont expliqués en pas de page. Toutefois un lexique  en fin de volume n'aurait pas été de trop.

C'est un très bon livre.

 

Rajout 27 octobre :

"Zulu" vient d'obtenir le prix " 813" .

Lire la chronique de JM Laherrère dans Actu -du noir

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

Claude Le Nocher 09/12/2008 18:43

Non seulement l'excellent Caryl Ferey a obtenu cette année le Trophée 813 du meilleur roman français (c'est parfait, j'avais voté pour lui au second tour), mais il est aussi le lauréat du Grand Prix de Littérature Policière (ce n'est pas un mince honneur, et ça compte pour les prochaines éditions de ses romans). Je recommande aussi la lecture de ses textes courts, qui sont un régal de finesse ! 

Dominique Poursin 10/12/2008 09:49


Il est parti favori pur le prix du polar de Montigny, mais c'est la Théorie du panda de Pascal Garnier qui a été primé. Je le lirai encore c'est sûr!


leunamme 28/10/2008 08:47

Caryl Férey fait partie des auteurs que j'ai envie de lire depuis longtemps. Vous n'avez pas atténué cette envie.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher