Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 11:10

A la fin du 19eme siècle, Michel Henchard, jeune botteleur de foin, personnalité ambitieuse, brouillonne, animée de sentiments excessifs, vend sa femme à un marin Newson , un soir d'ivresse, pour cinq guinées.

Il part pour Casterbridge gros bourg dans le Wessex situé à une vingtaine de kilomètres du lieu du délit. Il y devient négociant en grains et ne bois plus pendant 18 ans ayant fait un vœu.

Le voilà  maire de la ville. Mais ce que l'on nous raconte c'est l'histoire de sa déchéance...  


Sa femme Suzanne, que l'on dit simplette, a accepté la transaction commerciale dont elle est l'objet. Avait-elle pris son époux au mot ou espérait-elle gagner au change ? Elle fut heureuse mais très pauvre. Le marin ayant disparu en mer, Susan revient chez Henchard avec Elizabeth-Jane  la fille qu'elle a eue de Newson. Elle porte le même nom que l'enfant que Suzanne avait eu d'Henchard et qui  n'est plus.  

Henchard croit que c'est sa fille et l'on ne dément pas ... Belle, intelligente, cultivée, elle semble attendre son heure...


Deux ans plus tard, Newson réapparaît et  veut la reprendre...

Henchard a pris pour associé Donald Farfrae, jeune blond écossais, économe sans être avare, qui allie la froideur du calcul à la sentimentalité. Il fascine Henchard, qui laisse cet associé le supplanter, sans qu'aucun des deux ne l'ait souhaité.

Devenu pour Henchard un objet de haine, il manque périr sous sa main.


Henchard s'est aussi fait des ennemis : Une marchande témoin de la transaction qui se rend à Casterbridge, pour révéler la vérité et faire tomber Henchard , Jopp qui cherchait une place de régisseur et s'est fait évincer par Henchard se venge en divulguant des lettres qu'il a échangées avec sa maîtresse Lucetta.


Mais c'est Donald Farfrae qui, sans avoir de malice, lui prend tout. Sa place de maire, de premier négociant, sa maison, sa maîtresse Lucette qu'il épouse, sa fille adoptive... Henchard fait toujours ce qu'il faut pour tomber encore plus bas...


J'ai bien aimé ce roman qui  mêle l'analyse sociale et psychologique, en évitant la plupart des clichés. Les personnalités des deux hommes qui s'affrontent est intéressante.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Lilly 04/12/2009 11:13


J'aime bien cet auteur que j'avais prévu de découvrir davantage, ce titre me semble tout indiqué !


Dominique Poursin 04/12/2009 14:07


Je reconnais que ce roman est mieux agencé que Jude l'obscur( le premier que j'ai lu).
Pourtant j'ai un faible pour Jude...


Anjelica 03/12/2009 18:57


Je n'ai pas aimé l'écriture de Thomas HARDY lors de ma lecture de Tess donc je ne pense pas relire cet auteur.


Dominique Poursin 03/12/2009 20:57


Je n'ai jamais lu Tess! je ne connais que le film de Polanski. Une réalisation somptueuse, un peu trop romanesque à mon goût.
Thomas Hardy était aussi poète. Mais pour approcher ses vers il faudrait que je le  lise en version bilingue.


Mango 03/12/2009 11:09


J'ai Tess d'Uberville qui m'attend pour un des challenges! Celui-ci me plairait bien aussi, je pense! 


Dominique Poursin 03/12/2009 20:59


Je ne connais pas Tess. Peut-être le lirai-je pour saisir les différences possibles avec le film.


keisha 01/12/2009 16:59


Tiens, tu me donnes envie... j'avais dit, plus de Thomas hardy pour moi, trop plombant, mais je peux changer d'avis!


Dominique Poursin 01/12/2009 18:40


Je trouve que ses romans vieillissent plutôt bien.


Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher