Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 15:40

Des albums de Lucky Luke, traînent sur le pavé, dans le passage pour piétons. Je les ramasse me disant qu'ils sont en très bon état et que j'en tirerai un bon prix. J'entre précipitamment dans la galerie marchande, personne ne m'a vue ; après un long périple dans ce couloir illuminé de guirlandes, je suis enfin chez moi : mais c'est déconcertant, il s'y trouve une animation peu coutumière, et un groupe d'enfants bruyants. Serait-ce l'anniversaire de ma fille ? Je suis en retard et je ne savais rien... Je n'ai pas cuisiné de gâteau, tu es mauvaise mère, fous le camp !

   C'est mauvais pour moi, je forme le projet de ressortir pour effectuer cette vente de BD. qui me donnera un peu d'argent de poche.   

     Arrivée à la fête foraine où l'on doit attendre devant un stand que des curieux s'intéressent à notre camelote, je rencontre ma mère, qui me retient par un bras. Sa voix est grave et mesurée, on ne dirait pas ma mère  qui d'ordinaire s'exclame bruyamment ou chuchote de façon obscène quelque soit son propos!

 Je suis séduite par cette nouvelle voix, je prête l'oreille. 

« Veux-tu savoir comment Philippe est venu parmi nous ? Veux-tu savoir comment il est né ? »

Toujours complaisante à l'égard des élucubrations de ma mère, espérant encore y puiser des renseignements valables pour reconstituer mon histoire personnelle, je m'en vais pour approuver mais elle ne m 'en laisse pas le temps et  me  montre un vieux carnet de format moyen à couverture grisâtre et empoussiérée. Aux pages jaunies à outrance. Tellement jaunies que je me demande si  on n'a pas uriné là-dessus. A vrai dire, ça ressemble à sa vieille Bible. Je n'ose pas le lui dire...

 Chouette ! Le carnet a disparu.

 

 


Cinéma!

 C'est un vieux film, les images sont approximatives, on dirait le ciné-club du lycée ;  on montre une fête villageoise ; cela ressemble à  La Rosière de Pessac, Trois filles sont désignées  comme les Parques les Moires ou les gagnantes de je ne sais quel  tirage.


 J'ai joué dans ce spectacle, je me reconnais avec des filles de l'école,  j'ignorais qu'on nous avait filmées...

C'était il y a longtemps. Nous avions des chapeaux et des robes blanches. La troisième c'était moi. Un gamin  de dix ans s'avance pour annoncer la nouvelle que tout le monde chuchote : Une des ces filles a gagné... un bébé. Aussitôt je sais que c'est moi. Les concours de beauté ? Jamais ! Un bébé ? Possible !  Le gosse monte sur une  estrade, criant le nom du cadeau « Vingt mille lieues sous les mers ! ». Puis il  ajoute  «  c'est un bébé ».

On me met le bébé dans les bras, il est à moi,  c'est  mon frère. Un instant plus tard je suis vide du fardeau ! Ma mère l'a pris; elle est bien bonne de prendre un enfant de plus. Il y avait plusieurs bébés à gagner mais pour aujourd'hui c'est fini.

Le carnet répugnant, se manifeste à nouveau, c'est un agenda. Je regarde la date des événements du film: 26 juin 1956. « Philippe allait avoir deux mois, me dis-je en comptant mentalement ; alors c'est que Philippe n'est pas mon frère ! car j'avais trois ans à cette date, et dans le film je suis beaucoup plus âgée ». Je suis heureuse de cette découverte. Je reprends mes albums de Lucky Luke, je contemple sa démarche en arceaux.

" Tu viens Jolly Jumper?"

C'est à moi que l'on s'adresse?

Il est temps de les vendre ces albums...

  Tout en les  triant par ordre alphabétique  de titres, je pense : Ai-je vraiment pris le bébé, un instant ?

 Tout cela n'est pas vrai : mon frère est mon frère est mon frère.  C'est ma triste réalité.  Lui Abel, moi Cahine pas câline. 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher