Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 11:52


10/18 (Grands détectives) 381 pages.

Titre original : The Cater Street Hangman, 1979).

 

C'est là le premier tome de la série «  Charlotte et Thomas Pitt » détectives anglais dont j'ai beaucoup entendu parler.

Ayant un faible pour le polar féminin anglais, il était inévitable que j'aille faire un tour du côté de Cater Street ;;;

Nous voilà en 1881, dans un quartier londonien à priori tranquille et bien fréquenté.

Charlotte Ellison,  âgée de vingt ans, vit en famille : parents, deux sœurs, un beau-frère séduisant, et une grand-mère détestable. Bourgeois aisés, ils ont quelques domestiques, un majordome, et beaucoup de préjugés. Les jeune femmes restent à la maison, font des travaux d'aiguilles, sortent pour visiter les pauvres, aller à l'église, et supporter d'autres sermons chez le Pasteur et sa femme, résolument intégristes ; elles vont aussi au bal mais c'est pour y chercher des maris !

Une existence plus que pénible ! Charlotte se cache pour lire les journaux, qui lui sont interdits par son père. La société l'intéresse, la politique, et bien sûr les faits divers. Un tueur fou sévit dans Cater Street tout près de chez elle. Il s'en prend à des jeunes femmes de toutes conditions, et de mœurs légères aussi bien que sérieuses... c'est avec intérêt que Charlotte est amenée à connaître l'inspecteur Pitt chargé de l'enquête, qui est issu d'un milieu modeste, et l'attire davantage que les jeunes gens de son rang. Elle le trouve plus franc et espère qu'il sera fidèle en amour. D'autre part, il lui fait découvrir des milieux sociaux qu'elle  ne connaît pas.

 

C'est un roman très ancré dans le 19eme siècle. L'influence de Dickens est très présente, mais pas son souffle narratif.

le style est un peu lourd, et on comprend vite ( à moitié) qui est le coupable, en tout cas d'où vient le crime, car les « fausses pistes » ne tiennent pas la route. Les personnages sont sympathiques mais guère originaux... !

 

Si vous avez aimé cet étrangleur et Anne Perry en général, manifestez vous pour le/ la défendre !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S


Par contre, Charlotte Ellison a vingt-trois ans dans ce roman, pas vingt...



Répondre


Je rectifie...



S


J'aime bien Anne Perry, et ce roman-là en particulier ; j'en lis de temps en temps avec plaisir. J'avais deviné qui était le coupable, vers la fin seulement, mais pas le motif... Je vais linker
ton billet au bas du mien.



Répondre


J'ai deviné très vite le coupable, je crois. C'est pourquoi j'ai été un peu agacée. Je n'aime pas trouver avant la fin...



L
Anne Perry a de nombreux "fans" parmi les blogs. Personnellement j'ai lu pas mal de tomes mais je passe mon temps à me moquer d'eux sur mon blog... vilaine fille que je suis ! Je ne peux pas résister à ce cadre victorien mais la série est inégale. C'est ici la première critique négative du tome 1 que je lis mais je n'avais pas trouvé ce livre vraiment réussi. J'avais lu d'abord le tome 2 et j'avais eu un vrai coup de coeur. J'ai lu le tome 1 ensuite et je l'ai trouvé comparativement ennuyeux. Puis j'ai poursuivi, appréciant les premiers tomes (jusqu'au 5e ?). Après le niveau suit une courbe en montagnes russes ...
Répondre

Bienvenue Lou! j'aime beaucoup votre blog.
Je me moque aussi de certains livres et personnages auxquels je suis pourtant attachée.
Je suis sûre que je vais donner une seconde chance à Anne Perry!


D
Bonjour Dominique, L'étrangleur est le premier de la série "Charlotte et Thomas Pitt". J'avais beaucoup aimé, preuve en est que j'ai lu les 15 ou 16 premiers (eh oui) et j'ai acheté la suite (j'en ai 5 en attente) mais que je n'ai pas encore lu. C'est vrai qu'à la longue, je trouve chaque roman très long, ils font presque toujours 400 pages et c'est dense. J'avoue que je m'en lasse (ceci explique les 5 en attente). Les intrigues sont toujours compliquées, les personnages nombreux et je m'y perd un peu. Mais c'est une bonne série malgré ces réserves. Bonne journée.
Répondre

Bonjour Dasola,

Dans ce premier tome, l'intrigue ne m'a pas paru compliquée, mais la solution trop facile à deviner. J'en essaierai un autre.


K
J'en ai lu plusieurs, je les mélange un peu, au départ c'est bien agréable comme ambiance victorienne et on apprend beaucoup sur cette période. Après on fatigue!je te conseille cependant de lire Un étranger dans le miroir, c'est le premier de la série Monk, avec d'autres personnages bien attachants, dont harriett qui est une femme qui ne se laisse pas couler dans le carcan des traditions victoriennes.
Répondre

Justement, je ne crois pas avoir appris grand chose sur la période victorienne, avec ce roman

Je suis contente que tu me donne un autre titre je vais le noter.


A
je n'ai jamais lu cette auteure
Répondre

Inutile de t'encombrer avec!
J'ai vu sur Google qu'une dizaine de bloggeuses l'avaient chroniqué l'an passé voire en 2007. mais je n'ai pu les mettre en lien, car je ne les connais pas.


Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher