Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 20:02

résumé des chps préc. un garçon de seize ans qui vit seul dans une piaule équipée en juillet 69 a compris qu'il était en âge de désennuyer une jeune fille : ce sera Nelly, blonde et blonde et blonde mais plus cultivée que lui et d'un milieu nettement plus modeste...les voilà au pied du mur et du lit.

 

 

«  Cs textes me gênent, fit Nelly. Je n’aime pas les affiches ; c’est agressif et violent. Surtout dans une pièce aussi petite. Peux-tu supporter de voir cela à longueur de journée ?

 

-Comme tu veux, répondit Guillaume qui continuait à fouiller son tiroir avec un zèle comique. Il l’entendit déchirer le papier juste derrière lui. Elle mit les banderoles maintenant froissées dans la corbeille à papier et leva la tête, scrutant avec attention la cuvette du lavabo. Un peu d'émail y manquait par endroit. Elle examina la savonnette sur un petit support, les deux serviettes de toilette, étalées sur leurs cintres, la brosse à dent en service le tube replié.

 

"la dernière fois que je suis entrée chez un type, J’ ai vu, dix paires de chaussettes trempant dans un semblable lavabo."

 

-Pourquoi porte-tu des chaussettes?" fit Guillaume, déçu. C’était de petites chaussettes blanches bien tirées, s’arrêtant à mi-mollet. Elle aurait pu porter au moins un collant, ou rien du tout.

 

Ignorant superbement l’allusion, elle le rejoignit sur le lit sans se presser d’enlever l’accessoire vestimentaire incriminé.
Le tiroir de la table de chevet s’y trouvait avec son contenu un assortiment d’objets disparates, crayons et carnet à spirales rempli de figures grimaçantes, étranges peu identifiables de parties du corps ou d’objets usuels vus de très près, photos de famille : la mère de Guillaume grande et mince pose avec un ennui étudié près du cousin Andrew… tiens ? et cartes postales à scènes bibliques, spirale de réglisse et aspirine en cachets, carrés de chocolats et Camel filtre.

 

« Tu n’as pas trouvé ? fit Nelly, levant les yeux sur un visage défait et angoissé qui lui plut.

Guillaume secoua négativement la tête.

- C’est sans importance, je prends la pilule.

- Ah ! fit Guillaume, interdit, et soudain le fou rire le prit.

 

Ils jouèrent, luttant contre des agrafes, boucles de ceinture et fermetures-éclair rebelles, et Nelly tirait sur sa chemisette avec une joyeuse avidité.

 

Guillaume était un faux maigre. Aucun os ne saillait avec insistance sous la peau de son corps menu à la taille marquée. Ses épaules étroites étaient bien tendues formant un angle droit avec la base du cou, même si sa poitrine présentait une petite dépression à gauche.

Il aimait qu’on le pelote, qu’on le mordille, qu’on insiste à certains endroits où ils ne sont guère sensibles d’habitude. Lorsqu’il eut à lui rendre hommage de la façon la plus directe et élémentaire, ses ardeurs se déployaient inutilement en tous sens. Elle lui murmura quelques mots à propos d’un changement de tactique en vue de prévenir les frustrant dérapages. Ensemble, ils saisirent le membre inhabile pour l’acheminer vers sa destination.

------------------------

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher