Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2006 3 05 /07 /juillet /2006 21:19

 

Retour du beau temps du 4 au 13. Puis du 18 au 30. Un vrai cadeau ce juin 2006.

 


Le lundi 5 désormais à demi férié, déclaré le plus con de l’année.

 


 Le 6 juin c’était le quatre centième anniversaire de la naissance de Corneille. J’ai écrit une parodie du CID, mais mon préféré c’est l’Illusion comique  un ouvrage que je relis assez souvent.



Le 7 juin: discours « au Karcher  «  de Ségolène Royal.
Sainte Ségolène ( Sigolène) est , paraît-il la patronne des sages-femmes ( serait-ce pour cela qu'elle manquât un jour d'accoucher dans son bureau? seg- ou sig- est un élément germanique qui signifie " victoire" . en allemand moderne, Sieg a toujours cette signification, mais est-ce que Siegfried et Sigmund furent de grands gagnants pour ne prendre que deux exemples? je vous laisse réfléchir.

 


 Le 8 juin , à la Saint Médard il faisait beau.


  Quatre-vingt huit.   Lundi 12 à « Du jour au lendemain » un vieux monsieur sympathique Stéphane Hessel a récité des poèmes d’Apollinaire. Il a composé une anthologie de ses poèmes préférés (allemand anglais avec des traductions personnelles et français) : 88 un pour chaque année de vie qu’il compte. Il veut consacrer les restant de ses jours à apprendre et réciter ses poèmes préférés. Quand il récite, il n’est pas ridicule, c’est très rare.


 Le 22, j’ai vu « La Femme au portrait » de Fritz Lang. Sur Arte pour une fois que je regardais la télé. Un vieux prof de psycho respectable se laisse entraîner à boire un verre chez une jolie femme visiblement entretenue. Très timide, culpabilisé,  il ne veut ni faire la cour ni partir lorsque survient  un individu qui se jette sur lui et qu’il doit tuer grâce à cette fameuse paire de ciseaux qui ressurgit  chez Hitchcock   dix ans plus tard dans les mains de . Le pauvre homme se trouve embarquée dans une aventure incroyable, contraint de se débarrasser d’un cadavre…on aime bien ces moments rapides où l’on nous montre le cadavre dans le coffre à moitié assis les eux ouverts, pas franchement mort… la fin est décevante : ce n’était qu’un rêve.

 

  Du 28 juin au 1er juillet , on a été à Leicester pour affaires familliales et on est revenu. Là-bas, j'ai   mangé un plat nouveau pour moi : chicken tikka Marsala.


 J’ai lu que Raymond Devos était mort à 83 ans ainsi que Gyorgy Ligetti et Jean Roba.  sans enfant. Il était né à la frontière belge.


J’ai appris des mots d’anglais : unleaded : sans plomb (l’essence) The Hard Shoulders : la bande d’arrêt d’urgence sur l’autoroute.


 J’ai remarqué  de nouvelles affiches publicitaires notamment à la SNCF,  un visage de femme sans âge,  un peu hébétée, bouche mi-ouverte, coiffure courte un carré raide, cheveux beige, la joue marquée de  larges plaques d’eczéma avec cette légende « Ce n’est pas le moment de la plaquer, vous avez droit à  un billet pour deux »je trouve cela obscène.

 


 Et l’affiche pour le lancement du supplément « Ecran » de Libé : un jeune à l’air complètement ahuri, avec de gros calots en verre à la place des yeux. Pour exprimer la fascination ? Eh bien ça évoque plutôt le crétinisme. Le supplément « Ecran » est fait  pour les gens très friqués,  jeune ou pas, et qui veulent se procurer les dernières nouveautés techno.


L’Homme sans qualité, version poche a changé de couverture ( peut-être n’est ce pas nouveau : c’est la première fois que je m’en aperçois :  cette fois c’est un tableau d’homme nu d’Egon Schiele   qui est censé représenter Ulrich. Mis à part le fait qu’ils ont vécu tous deux à Vienne à la même époque et étaient de même nationalité,  et l’attachement à la sœur,  rien ne les rapproche, surtout pas esthétiquement ! On a peine à imaginer Ulrich sous les traits de la créature peinte par Schiele. Qui peint la laideur avec une grande constance et une grande science.

 

Villepin reste en poste. Mais pourquoi donc ? Un psychanalyste  qui fait son beurre à analyser les « politiques » vous explique dans Libé du 22, que  Villepin lorsqu’il a traité FH de lâche, c’est de lui qu’il parlait. Et il s’adressait à l’autre pour que l’autre le lâche. Le laisse tranquille. Donc il ne veut plus être premier ministre. Fut diagnostiquée aussi  une relation fusionnelle Chirac-Villepin : « …il est là parce que l’élu l’a placé où il est. Or l’élu ne peut pas se tromper. L’élu c’est lui tout en étant Chirac. Le miroir sera brisé le jour où le Président n’en aura plus besoin. ».
Pourtant il y a là un triangle. N’est-ce pas à cause de Sarko que Villepin fut ainsi délégué à de hautes fonctions ?  


Ce mois-ci  les revues vous offrent des suppléments incroyables : je me suis ruinée j’ai acheté  « Jalouse « pour  un panty rose, Famili  pour « ses premières lunettes de soleil », Enfant-magazine pour  un tee-shirt 0-12mois, et Vingt ans un débardeur blanc ou noir « pour séduire »;
les Cahiers du cinéma un ballon de foot gonflable ( on croit que c’est une mini-caméra… hé ! pas si bête ! Les Cahiers vous offrent une couv. Zidane ; le cinéma le plus remarquable (juste après Marie-A. dernière merveille célébrée par les Cahiers ) c’est le foot …

 


A la télé , Chirac est interviewé par Arlette Chabot, selon lui le gouvernement gouverne et un vaste programme de réformes est mis en œuvre qui fait ses preuves tous les jours Arlette insiste : tout ne va pas si bien en France. Le président lui  rétorque qu’elle fantasme. Le quatorze juillet, Chirac sera interviewé par une  jeune présentatrice martiniquaise.


Pour Chirac les destinées de la France sont liées à la victoire de l’équipe de Foot.   A gauche on est aussi devenu des groupies de ceux qu’on appelle les Bleus je ne sais pourquoi. La classe politique entière de la droite la plus dure jusqu’à la gauche de la gauche ne parle que de foot !


Et les curés idem ! Le pape Ratzy lui-même est entiché de « son équipe », des déclarations de patriotisme débiles fusent de toutes part. on a sorti  je ne sais combien de bouquins sur ce « sport » qui n’en est plus un dès lors qu’il fait l’objet d’une vénération aussi ridicule, ce sport  qui se dénature, en devenant une grosse machine à faire du fric et à abrutir les foules.


Lectures (dont je n’ai pas parlé sur le blog) : The Closed Circle de J.Coe en fait je n’ai lu que cinquante pages en anglais et  le reste en français.


Pour la St Jean, J’ai lu les « Morts de la St Jean » d’Henning Mankell.  Le meurtrier est un exclu de la société ; il oeuvrait dans un cabinet d’ingénieur lorsqu’il s’est fait virer, élément qui déclencha la psychose. Pourquoi s’est –il fait virer, lorsqu’il était encore normal ?

Réponse  du chef : il était toujours d’accord avec tout et n’émettait pas la moindre idée personnelle. Curieux ! je croyais que l’on se faisait virer lorsque l’on était  en opposition, et surtout si l’on osait soumettre des idées personnelles dans un groupe où l’on venait d’arriver.

Depuis quand le conformisme ne paie t’il plus ? j’aurais bien aimé que ce chef du personnel précise ce qu’il entendait par « idée personnelle » ; mais ce n’est pas le propos du livre.

 


July quitte Libé le 30 juin ; bon voyage et bon vent. 
Next day july arrives. Welcome !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher