Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2006 7 16 /07 /juillet /2006 14:25
LaDolceVita.jpgLa Dolce vita : relation événementielle (après avoir vu le DVD).
 
Ouverture : Midi : temps clair.
Des femmes en maillot de bain saluent 3 journalistes qui emportent une statue du christ en hélico au-dessus de Rome.
 
Statue Jésus hélico
 
1) Soir : Marcello Rubini, l’un des trois, dîne dans un restaurant où l’on se rince l’œil à voir des danses indiennes lascives avec masques. Il se fait engueuler par un consommateur âgé qui l’accuse de donjuanisme.
 
des Indiens dansent
 
En compagnie de Magdalena ( Anouk Aimée) il se promène dans Rome la nuit « une jungle tiède et tranquille »
Anouk Aimée et Mastro
. Ils emmènent des prostituées quinquagénaires qui font du stop.
 
L’une d’elle les invite prendre un café à su casa. Le sol de son logis est inondé ; on doit marcher sur des planches.
 
Pendant qu’elle fait des préparatifs, le couple se bécote sur le lit dans sa chambre.
Le souteneur arrive et engueule la prostituée.
 
 
2) Matin : Marcello rentre chez lui : Emma, (Yvonne Furnaux) son amie régulière, vient d’avaler des narcotiques. Anxieux, furieux, il  la réprimande violemment,la fait vomir et la conduit à l’hosto.
 
 Emma se sent mal
 
Il téléphone chez Magdalena, pas de réponse.
 
 
3) Le voilà à son travail en compagnie d’une meute de journalistes ( « paparazzi » le mot a été inventé à ce moment-là ) qui viennent accueillir la blonde star américaine, Silvia (Anita Eckberg). Grosse pizza. Questionnaire ultra bête auquel la belle se soumet avec complaisance.
 
Une question de cinéma destinée au spectateur « Croyez-vous que le néo-réalisme est mort ? »
 
4) Emma est remise de sa tentative de suicide avortée ; elle appelle Marcello, jalouse, puis l’invite à rentrer pour manger des raviolis.
 
5) Marcello et Silvia montent dans le clocher de l’église. Corpulente mais rapide  personne ne peut suivre la star, lui excepté. En haut, Silvia perd son chapeau.
 
6) Discothèque ; soir : Marcello lui fait du baratin genre sentimental. Silvia porte une robe noire avec un bustier très décolleté  et une grande abondance de jupons.
Un artiste mime Presley et chante un de ses tubes.
Arrivée de Frankie un ami clown de Silvia.
Elle se montre très bon public.
 
Marcello danse avec Silvia
 
7) plus tard dans la nuit :  Arrivée de Robert qui se présente comme le « promis » de Silvia et, la voyant en galante compagnie,  lui fait une scène.
 
8) Marcello s’enfuit en voiture avec sa conquête. On entend crier une chouette à intervalles réguliers ;  plaisamment, la star imite son cri. Marcello s’arrête pour appeler « Serge » et emprunter son studio. Non, répond Serge, maman est là.
Marcello explique à Silvia qu’ils ne peuvent aller chez lui ; il appelle Magda qui refuse.
 
Silvia trouve un chaton perdu et se le love sur le crâne. Ils marchent dans les rues vides. Silvia dans la fontaine
 
Arrivés à la fontaine Trévi, Silvia se baigne et Marcello la rejoint.
 
  Marcello court après Silvia dans Rome
 
« C’est toi qui a raison, Silvia, dit Marcello, et nous avons tous tort » faisant allusion à son comportement de femme –enfant qui feint l’innocence.
 
  Silvia et son minou
 
9) Aube : Les jets de la fontaine tarissent soudain.
Un livreur en vélo apparaît.
 
10) Marcello et Silvia sont de retour à la discothèque. Robert est endormi dans sa voiture. Des photographes le mitraillent  et le réveillent. Robert gifle Silvia et fout une trempe à Marcello.
 
 
11) Plein jour ; Marcello entre dans une église ; sous les arcades il a rencontré un ami cher : Steiner (Alain Cuny) qui l’a convié. Cet ami feuillette une grammaire de sanskrit. Il lève la tête et interroge Marcello à propos de son livre en préparation. Marcello élude. L’ami se met à l’orgue, joue un morceau de jazz, puis du classique.
 
12Plus tard : Marcello à bord d’une voiture avec un copain et Emma qui lui fourre un œuf dur dans la bouche. Puis une banane.
 
 
13) Marcello arrive en retard à un reportage qu’il doit couvrir : deux enfants ont vu la sainte vierge aux environs de Rome. Ils ont six-huit ans, s’appellent Dario et Maria. Interviewée, la mère reçoit de l’argent. Le père nie le miracle. Sa femme le traite d’alcoolique.
Des gens arrivent en masse accompagnés d’enfants handicapés.
 
14) La nuit est tombée : les enfants courent et  mènent la foule en criant «  Par là par là ! »  Aucun ordre de Rome. Emma suit le cortège ; elle prie la sainte vierge que Marcello redevienne « comme avant »
 
 15) Des projecteurs ont été installés pour mettre en évidence le trajet des enfants ; Marcello monte sur l’un d’eux pour avoir une vue d’ensemble.
 
  Argon
 
Le mot ARGON en grosses lettres rappelle l’installation électrique. Une pluie violente s’abat. Court-circuit sur toutes les lampes.
 
Parapluie soirée vierge
 
un couple âgé prie la vierge
 
 16) Maria et Dario pointent le doigt vers Emma et courent vers elle, criant « la voilà la madone ». La confusion est générale. L’oncle des enfants les récupère.
 
  la fillette désigne la vierge
 
17) Le matin : toujours sur les lieux, Marcello et Emma se querellent devant un photographe.
 
On découvre un mort qu’on enroule sous une couverture.
 Au matin il y un mort
 
  
18) Soirée chez Steiner, l’ami de Marcello. Les invités sont des intellos chrétiens passionnés de sagesse orientale. On cite l’évangile. Des indiennes louent l’amour des « femmes proches de la nature ». Déplorent qu’on ne sache plus faire l’amour ;  la civilisation est responsable.
 
la prétentieuse à la soirée chez Cuny
 
La caméra se déplace vers un Morandi que Steiner commente.
 
Une prêtresse poète âgée dit d’un air inspiré :«  Ne choisis rien » à Marcello ou à Emma. Puis cette dame  lève solennellement son verre empli d’alcool et exhale, avec lenteur une bouffée de son long fume-cigarette.
Steiner enregistre des bruits de la nature. Marcello s’ennuie.
 
19) Les deux enfants Steiner arrivent en chemise de nuit. Steiner dit un poème écrit   par sa fille aînée.
 
famille d'Alain Cuny
 
Musique et chants indiens. Exaltée, Emma dit à Marcello qu’elle veut une famille comme celle-là.
 
trois femmes à la soirée chez Cuny l'amie de Mastro trist
 
20) Il s’éloigne vers le balcon. Steiner l’y rejoint. Il dit à Marcello que lui non plus n’est pas heureux  qu’ils sont tous deux « professionnels chez les amateurs et amateurs chez les professionnels ». Lui propose cependant de le présenter à un éditeur.
Steiner explique que la paix lui fait peur et qu’elle cache un enfer. Il craint l’avenir, les passions.
 
Alain Cuny Soirée
 
Vivre dans l’harmonie totale d’une œuvre d’art. S’aimer idéalement, détaché.
 
 
21) Jour : Marcello au téléphone ; scène de ménage avec  Emma.  Ensuite, il retourne à la table de restaurant en terrasse où il s’attarde,   une machine à écrire  devant lui, décidé à se remettre à son roman. Une jolie serveuse blonde de 13/14ans, nattée, lui parle et demande des conseils pour devenir dactylo ; elle regrette son pays natal. Marcello apprend son prénom, Paola, et  lui dit qu’elle ressemble à un ange.
 
 
Marcello rappelle Emma.
 
22) Marcello  et son père  s’attablent à une terrasse, en ville. Il lui donne une longue lettre de la mère, parle  de son métier avec des louanges forcées. Je connais tout le monde. Le père le questionne sur ses relations avec Emma ; Marcello la  fait passer pour sa femme de ménage.
 
 23) Soir : Le père veut aller en boîte au « chachacha ». Une nuée de photographes les suivent. Là-bas, ils voient des filles avec des masques de lionnes ou tigresses et des maillots léopard en compagnie d’un clown. L’une des danseuses connaît Marcello. C’est  Fanny (Magali Noël) qui vient à leur table.
Numéro de clown triste avec saxo.
Fanny amuse le père de Marcello ; il appelle un soutien-gorge « nid à colombe ». Le vieux monsieur  danse une valse avec Fanny.
 
Le père de Mastro avec la danseuse ( Magali Noël)
 
Marcello raconte que son père était coureur et qu’il n’a rien à lui envier.
 
24) La nuit s’avance et Marcello réussit à décider son père de quitter  le dancing ;   Fanny les invite : à peine arrivés, le papa fait un malaise. Il s’assoit, tourne le dos aux spectateurs et à ses compagnons. Repart en taxi très affecté.
 
vlcsnap-00058
 
25) lendemain  après-midi : Marcello rencontre Nico qui l’emmène dans un château faire la noce.
 
Marcello et NicoMarcello avec deux anciennes maîtresses dont Nico
 
Un jeune homme longiligne à grande mèche et pull trop long qui se présente comme «  le fils cadet » fait les honneurs du propriétaire.
Il présente Marcello à sa mère. Ici on s’ennuie follement promettent-ils.
 
vlcsnap-00061
 
 26) Marcello s’assoit sur une chaise dans une grande pièce. Plus haut , dans une autre pièce, Magdalena qui l’a repéré souffle dans un coquillage qui communique avec le lieu où il est.
 
Anouk Aimée parle dans la vasque
 
Déclaration d’amour, demande en mariage ; Magda, saoule,  se plaint d’être une putain. Un homme la rejoint.
Marcello confirme sur le même registre depuis la pièce inférieure.
 
 
27) Marcello rejoint la troupe des noceurs aux flambeaux qui va se perdre dans un labyrinthe végétal avec des statues.
 
la file des invités se dirige vers la labyrinthe
 
Ils pénètrent dans un souterrain qui mène à une aile abandonnée du château.
Des femmes font tourner une table ; l’une d’elles fait une crise d’hystérie, et en profite pour réclamer le fils du maître de maison : Giulio.
 
 28) Matin : la noce rebrousse chemin ; rencontre de la maîtresse de maison qui va à la messe.
 
la maîtresse de maison parade
 
 
29) Crépuscule : en voiture avec Emma, scène de ménage : Marcello se fait engueuler, son amie lui explique ce qu’est l’amour vrai, façon « foyer pépère et nid douillet » lui reproche de courir les filles. Sort de la bagnole, refuse de remonter. Il la chasse à nouveau lui reprochant son manque d’idéal. Il la gifle,  la sort de la bagnole et démarre.
 
Emma abandonnée sur la route par Marcello
 
Un peu plus tard, il revient la chercher ; elle a pleuré, marché et cueilli des fleurs sur le bas-côté.
Il fait jour.
 
 
30) matinée avancée : Marcello et Emma ont enfin passé la nuit dans le même lit at home et somnolent.
 
Marcello et Emma réconciliés mais le téléphone va sonne
 
Téléphone : il apprend que Steiner a tué ses deux enfants d’un coup de revolver et s’est donné la mort.
 
 
31) Marcello sur les lieux du drame.
 
Marcello apprend la mort de son ami
 
On entend un magnéto. La soirée chez les Steiner était enregistrée.
 
Marcello aperçoit Steiner assis penché avec du sang sur la tempe.
Cadavres des enfants en vêtements de nuit.
 
Alain Cuny suicidé même pas tombé
 
Marcello va sur le balcon.
 
Regarde la ville de jour, paniqué.
 
marcello dans l'ombre
 
32) Partie en courses  la femme de Steiner, qui ignore tout du drame,  arrive à l’arrêt du bus près de la maison. Marcello court vers elle. Hélas les reporters sont là. Ils se précipitent sur la femme qui sourit, amusée : « Vous me prenez pour une star ? » Marcello  peine à les repousser et l’embarque en voiture.
 
 
33) Soir ; nouvelle troupe de noceurs dans un appartement moderne. Très arrosé. Arrivent deux gays.
 
les deux homos déguisés
 
Une femme de 40 ans fait du striptease. Son mari, se fâche. Le proprio Ricardo veut virer tout le monde. Marcello est saoul et casse du matériel en dénigrant les invités, devient cynique, tartine une fille avec des plumes d’oreiller.
 
34) Matin : la troupe sort d’une pinède et s’échoue sur une plage. Un pêcheur a ramené une torpille morte, énorme avec un œil dont Marcello  pense qu’il les regarde.
 
  les yeux du monstre marin
 
35) Vision de Paola la petite serveuse angélique, vêtue de noir qui lui parle et lui fait des signes (sibylle) quelque part loin. Gestes d’adieu de part et d’autres.
 
Paola fait des signesMarcello tente de répondre à Paola
 
Poisson : symbole du christ voir l’ouverture
 
Gros plan sur Paola.
 
dernière image de Paola
Fin.
 
La Dolce vita est un film éblouissant. A travers le quotidien assez banal d'un journaliste "people", fêtard,libertin, mais insatisfait, et
aspirant à produire une oeuvre, Fellini réussit à aborder tous les sujets importants et à les interroger, maniant plusieurs registres, comédie dramatique,comédie, satire, drame...
Les problèmes sentimentaux de Marcello mettent en scène une femme au foyer qui l'attend vainement, une maîtresse aussi libertine que lui, une femme-enfant qui feint l'innocence, tout en paraissant fort naturelle, rien de tout cela n'étant satisfaisant. Chacune de ces femmes joue un rôle  attendu et s'y cramponne.
L'amitié avec Steiner, la soirée avec sa famille, dévoile un monde apparemment plus sérieux et occupé à cultiver de vraies valeurs. Mais à comparer les fêtes alcoolisées clownesques et sexuelles auxquelles participe Marcello et la soirée New Age chez Steiner, on voit bien que l'une comme l'autre ne sont que des mascarades. Le suicide de Steiner ( idéaliste jusqu'au crime) achève de déstabiliser Marcello. Les scènes de satire de la religion sont attendues mais fort réussies.
Le rythme vif alerte endiablé parfois, entraîne le spectateur comme le héros.  les pauses sont toujours source de malaise et font penser à la mort : il y a une pause lorsque le vieux papa se trouve mal, lorsque Steiner est mort, ou lorsqu'il joue mélancoliquement à l'église, lorsque Emma et Marcello se regardent et que Marcello détourne le regard, lorsque Anouk se plaint d'être une putain, lorsque les jets de la fontaine tarrissent et qu'il faut cesser le jeu d'eau, lorsqu'on trouve un mort que la foule a piétiné en suivant les enfants qui ont vu la Madone, lorsque Marcello voit un monstre marin échoué sur le rivage.
La fillette et son désir de devenir dactylo, c'est un monde stable et vrai, mais Marcello ne saisit pas la portée que cela pourrait avoir à son niveau.

Partager cet article

Repost0

commentaires

dasola 11/12/2007 11:23

Félicitations pour ce découpage en 35 parties. Comment avez-vous fait ? Vous avez pris des notes ? Sinon ce n'est pas forcément mon film préféré de Fellini mais rien que Marcello Mastroianni et Anika Ekberg dans la fontaine de Trevi, pour Anouk Aimée, pour le Christ emporté en hélicoptère, pour Rome tout simplement, film à voir.

Dominique Poursin 11/12/2007 12:18

Oui j'ai pris des notes, en regardant le DVD, sur mon ordinateur portable. Et en m'arrêtant quand je le souhaitais, en revenant en arrière ect. Mon découpage n' est  pas exactement celui du DVD, mais il s'en inspire forcément. C'est quoi votre Fellini préféré?

tietie007 11/07/2007 11:54

Marcello, don juan  invétéré, traînant sa douce dépression de séducteur dans les soirées romaines, à la recherche d'une conquête impossible ! Léger et tragique, comme un bon Chianti !

Dominique Poursin 11/07/2007 17:34



Il n'y a pas que cela dans la Dolce vita : Marcello est aussi  la proie de l'anxiété de son existence un peu vaine. Il y a une satire sociale indéniable.
Enivrant comme un Chianti et  brûlant comme la Grappa.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher