Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2006 5 21 /07 /juillet /2006 17:07

 

Je n’ai rien fait de ma soirée caniculaire elle est passée comme ça .


J’ai cherché une vieille vidéo  non encore vue. « La Petite Lili » pouvait convenir. De Claude Miller je me souviens de « La meilleure façon de marcher ». Vers 1975, Un jeune moniteur de colonie de vacances ( Patrick Bouchitey) montait des pièces de théâtre  pour intéresser ses pensionnaires.

 

 

Ici c’est Julien ( Robinson Stévenin) qui veut être cinéaste. La dégaine un peu trop attendue pour le jeune pur et dur. Moue. Mèches rangées derrière les oreilles qui rebiquent. L’œil sombre, allumé. Il me plait mieux que Patick Bouchitey, pourtant.


 

Il a une amie Lili ( Ludivine Sagnier) 


Petite Lili Ludivine Sagnier Lili


 

l’autre jour dans « Huit femmes »d'Ozon, coupe au carré, pantalon et tee-shirt vert pâle, ici longue chevelure et vêtement rouge puis noir décolleté). les deux jeunes batifolent dans les herbes tendres et folles.

 Petite Lili Ludivine et son mec

Robinson Stévenin et Ludivine Sagnier

 

Pendant ce temps, le vieil oncle Simon (Jean-Pierre Marielle) sommeille dans le pré sur un transat  et plusieurs vaches noires et blanches  aux pis gonflés le réveillent. On lui a laissé un mot doux «  Tu avais l’air heureux on t’a laissé dormir ».


petite-Lili.jpg

 

Jean-Pierre Marielle et Julie Depardieu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jeune metteur en scène en herbe  de 1975 se faisait boycotter par un collègue jaloux (Patrick Dewaere). Dans celui-ci, Julien  projette son court métrage noir et blanc dans la grange familiale, et se fait traiter par sa mère, Mado( Nicole Garcia), de « Bergmann de province ».

 

L’ami de celle-ci ( Bernard Giraudeau) cinéaste « arrivé » tient des propos un peu cyniques  sur les essais du  jeune prodige de province, s’arrangeant pour draguer sa petite Lili. 

Liaison malheureuse et sans avenir.Petite Lili Bernard Giraudeau

Bernard Giraudeau et Nicole Garcia

 

En 1975 la petite amie de l’artiste ne faisait l’amour qu’avec lui qu'une seule fois, et ils se dépucelaient. On voyait beaucoup d’herbes folles aussi, mais  presque pas de nu. 

 

En 2003, Julien fait une dépression et finit par se mettre en ménage avec Jeanne Marie ( Julie Depardieu) qui l’aime depuis toujours. Dans le premier film la dépression était plus courte et la partenaire efficace depuis le début. Cinq ans doivent passer pour que Julien soit prêt à monter le film de cette crise en changeant la fin (il se suicide dans son film, pas dans la vie). les acteurs seront les même que ceux de la réalité. Sauf le vieux Simon, interprété par Michel Piccoli.

 

 

Happy end plutôt morose. Personnages tous atteints du mal de vivre. Comme le dit Simon, philosophe du film, s’adressant à Michel Piccoli : Je voulais écrire un livre, être célèbre, avoir ma rue, que tout le monde dise "après la rue Simon, c’est les toilettes ….Je n’ai rien fait de ma vie ; elle est passée comme ça" .

 

 

Questions :

 

 

1) Qui va traire les vaches ?

 

 

2) Sachant que deux des trois  jeunes vedettes de «  La meilleure façon de marcher », Patrick Dewaere et Christine Pascal se sont suicidées dans la vie  dix et vingt ans après le film, que deviendront Robinson Stévenin, Ludivine Sagnier et Julie Depardieu dans dix et vingt ans ?

 

 

3) A ce moment là j’aurais l’âge de Simon (Jean-Pierre Marielle). Dormirai-je dans le pré aux vaches ?

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher