Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 23:01


Seuil-Policier 474 pages.


Afrique du sud, près du Cap.


En alternance nous suivons les parcours de trois personnages, dont on constate petit à petit qu'ils sont embarqués dans la même galère, et vont se rencontrer pour le meilleur et pour le pire.


Une jeune femme en détresse, Christine : elle vient chez le pasteur de sa paroisse pour se confesser. Pauvre et seule, elle est devenue prostituée ( «  travailleuse du sexe » dit-elle) pour élever sa petite fille, ne comptait pas le rester longtemps, mais est tombée sur un client problématique et péruvien, Carlos, qui la voulait pour elle seule, et lorgnait sur sa fillette. Carlos n'est pas seulement casse-pied et pervers, il a aussi une famille redoutable de dealers et d'assassins...


Mpayipheli, Thobela, un enfant du pays : au terme d'une brillante carrière d'espion au service du KGB, il s'est retiré des affaires, a eu une femme et un enfant adoptif. La femme est morte et le garçonnet a succombé à une balle perdue au cours d'une rixe à une station d'essence. N'ayant plus de raison «  raisonnable » de vivre, Thobela se fait justicier : mais il ne retrouve pas les responsables;en revanche il va s'attaquer à tous les délinquants assassins d'enfants dont la presse annonce qu'ils ont été relâchés...



Benny Griessel, inspecteur de police : alcoolique notoire, il s'est fait jeter du domicile conjugal. Il tente de devenir sobre, et se trouve heureusement entraîné dans une enquête difficile qui ne lui laisse plus guère le temps de boire. Un genre de tueur de tueur en série assassine des pédophiles en liberté ou supposés tels. Une fillette a été enlevée ...


Le pic du Diable est un sommet escarpé, que l'inspecteur Grissel peut contempler tous les matins à présent qu'il n'est plus saoul.  Cette contemplation journalière compte parmi les privilèges que lui vaut la sobriété.



Ce récit est aussi intéressant que le précédent «  Lemmer l'invisible ». A travers une intrigue serrée et bien conduite, il nous fait partager le quotidien d'une femme seule pour protéger sa fillette, l'existence tragique d'un indigène nostalgique du passé ( personnage récurrent), et le problème de l'alcoolisme du policier en période de manque.


Un bon exposé de divers problèmes sociaux, une intrigue remarquable, une fin excellente.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Isil 15/08/2009 20:47

J'aime bien Deon Meyer dont j'ai déjà lu deux romans. Je suis donc contente de voir que je peux aussi aller vers celui-ci sans crainte.

Dominique Poursin 16/08/2009 21:13


Cette année je découvre l'Afrique du sud par ls romans! Deon Meyer, Caryl Ferey, Karel Shoeman... et j'ai bien l'intention de lire aussi Coetzee...


Sibylline 09/08/2009 11:59

Coucou J'aime bien les nouvelles teintes mandarine de ton blog.

Dominique Poursin 09/08/2009 17:29


Hello, Sibylline! il y a six mois ou même un an? que je n'avais pas changé la présentation de ce blog. Il est nécéssaire de la modifier assez souvent, pour une meilleure visibilité.
Contente que celle-ci te plaise!


Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher