Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2006 5 04 /08 /août /2006 00:37

 

 

     J’ai commencé par Michel Volkovitch : en 2002 ou 2003. La Quinzaine à quoi j’ai été abonnée plusieurs années avait indiqué que MV avait son site Web. La chronique de MV «  Le coup de langue » me plaisait bien. Il s’occupait chaque quinzaine de parler d’un procédé  de style, d’un usage de la langue pour  écrire les textes littéraires ou non , je ne gardais pas tous les numéros de la Quinzaine, faute de place mais je découpais toujours  le « coup de langue « pour le mettre à part. J’avais aussi emprunté son « herbier verbal à l’usage des lisant et écrivant «  que j’aimais beaucoup, un ouvrage à base d’exercices oulipiens avec plus de fantaisie que les oulipiens en principe n’en ont. Je suis devenue une habituée de MV je le lis chaque mois. MV  est aussi traducteur de grec, il diffuse ses traductions  de poèmes grecs : certains de ces auteurs sont très peu connus d’autres davantage, en principe je n’aime pas lire la poésie en traduction seule, je ne lis des poèmes  qu’en édition bilingue et seulement si j’ai une chance de saisir le gros et un peu les détails de l’original ; je ne lis des poèmes en édition bilingue qu’en anglais, allemand, ou espagnol. 

 

 

 

  j’ai tout de même  recopié certains de ces poèmes, car on ne peut s'en empêcher lorsqu'ils nous émeuvent même si l'on se dit que ce n'est pas tout à fait de que l'on aurait dû entendre. 

 Dans son site, toutes sorte de rubriques sympathiques et  intelligentes : les brèves, les photos, les pubs, les rencontres avec un jeune auteur. Les hommages à ses professeurs sont nombreux sans dévotion fort heureusement.

 

J’ai pensé à une semblable rubrique dans mon blog. Mais je n’ai  que des souvenirs négatifs de cancresse  alors j’hésite. Vous voyez, Michel  n’aimerait pas cet « alors j’hésite » surtout pas le « alors » et encore moins le « surtout pas » et moins encore l’ »encore moins »…il faudrait réécrire tout cela : non pas « il faudrait » mais je devrais non pas cela ; Bon, efface ton « non pas cela ».  

 

MV raconte aussi  son quotidien sur le mode cycliste. J’ai remarqué que tous les blogueurs  sérieux vélocipédaient.

Moi je ne suis spécialiste que de la course en sac que je désespère voir un jour figurer cans les disciplines olympiques. 

  Un jour, Michel a indiqué s’être arrêté à l’église de la Frette pour boire un « Minute Maid »  et fait l’éloge de la vue à  L’église d’Herblay, une de mes promenades préférées. Alors j’ai expédié un mail à l’adresse du site de Michel. Cela faisait deux ans que je le lisais sans oser intervenir : Michel fut un bon élève,  un héritier et /ou un boursier, il connaît aussi la musique savante. De mon point de vue il est performant dans tout ce qu’il accomplit.  

Contacts brefs, dans l’ensemble agréables. Mais je n’ai jamais osé  dire à MV de faire un tour sur mon blog. Il me semble que ce serait une erreur. MV se situe à un niveau plus élevé.  

A cause de toutes ces considérations acrimonieuses je ne sais plus quoi dire à MV même si j’ai encore envie d’envoyer des commentaires. 

 

2) l’incontournable Remue.net dirigé par François Bon et une cinquantaine de collaborateurs. Je connais François Bon comme écrivain depuis «  décor ciment » lu dans les années 80. J’étais persuadée qu’il fallait lire les auteurs publiés chez Minuit. J'en ai lu  beaucoup à l'époque. Je me figurais que j'allais les imiter, que je serais auteure moi aussi...

je garde un bon souvenir du récit " L'Enterrement" plutôt que du précédent. 

ainsi que du  livre sur les ateliers d’écriture «  tous les mots sont adultes ». 

J’ai envoyé une dizaine de contributions   dans les diverses rubriques de Remue.net : le Tumulte, le blog-journal, le Tiers livre… mais ces commentaires restaient isolés au milieu des autres. Quand on ne fait pas partie de l’équipe c’est difficile. J’ai laissé l’adresse de mon blog ; mais rien n’y a fait. Quant à m’adresser directement à François Bon, c’est impossible. Contrairement à MV, il me semble  privé du sens de l’humour. Peut-être pour cela qu’il semble tant aimer ces joyeux drilles de Rolling Stones ? 

J’aime beaucoup dans Remue.net les photos de Dominique Hasselmann.  Les listes et cut-up de Bernard Bretonnière.

 

Alors j’ai cliqué sur tous les sites référencés par FB dans « galaxie des blogs » un par un … 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher