Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 16:02
Maigret-et-le-marchand-de-vin.jpgJ’ai vu beaucoup de « Maigret » en téléfilms principalement avec Bruno Cremer de sorte qu’il est difficile d’imaginer Maigret autrement. Mais je n’en ai pas tellement lu et quand c’était le cas le commissaire était toujours en déplacement (L’ami de Maigret à Porquerolles ; ou la Nuit du carrefour ; le chien jaune) se sorte que je ne sais rien du commissaire dans ses pénates ; ici on le voit comme un vieil enfant de la façon dont sa femme s’occupe de lui : pantoufles, thermomètre ( dans la bouche), conversations axées sur la nourriture la santé et la sécurité et le confort . Les rêves de Maigret sont tous en relation avec la satisfaction orale (bonne pipe, appréciation du menu des repas, souvenirs de repas d’enfance) ; tout cela paraît un peu caricatural. Le couple Maigret est un duo replié sur lui-même un nid de bonne soupe plutôt que d’amour ; qu’est ce qui a causé cette régression ? Simenon expliquait (1975) que lorsqu’il avait créé Maigret, il vivait avec une femme qui n’aurait su ou pu avoir d’enfants. Que pour cette raison il n’avait pu imaginer pour Maigret la progéniture qu’il n’avait pas ; en conséquence le couple Maigret s’est trouvé stérile et a dû le rester alors même que dans la réalité Simenon a connu une autre vie conjugale bien différente.
 
Cette bonne soupe sera une soupe au vin. Maigret enquête sur l’assassinat de Chabut un entrepreneur arriviste qui était à la tête d’une entreprise fabrican du  « vin des Moines » un vin de table pas trop mauvais selon le restaurateur de Maigret.
Ce Chabut employait de secrétaires qui devaient coucher régulièrement avec lui cela faisait partie de leurs contrats. Maigret interroge la Sauterelle, une très jeune femme,   dernière arrivée, qui était aussi sa confidente. Chabut couchait avec « toutes » les femmes y compris les épouses de ses collaborateurs et relations amicales, des couples de beaufs qui se font un plaisir peut-être, un devoir en tous cas, de se tromper mutuellement. En face de Maigret que l’on présente asexué et probe un homme à femme, escroc arriviste. Les deux contraires.
 Le fantasme de toute puissance qui habitait Chabut ne cède pas à un examen rapide : aucune femme ne pouvait lui résister…moyennant finances, désir de vengeance envers un conjoint ou simplement pour faire comme tout le monde.
Le justicier se présente sous la forme d’un petit comptable humilié et renvoyé par ce patron qui voyait en lui ce qu’il avait été avant de bien vendre sa camelote. Maigret l'accueille bien, mais il l'envoie aux Assises, moi je ne l'aurais pas arrêté.  Pourquoi avoir des idées de vraie justice si l'on ne va pas jusqu'au bout? 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

jerome 20/12/2006 05:20

Si un jour je me lance dans une secte, ça sera celle des adorateurs de simenon !

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher