Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 09:06

mourirnestpeutetre-2.jpg    Bonobo vit dans une labyrinthe de pneus ; à circuler dans ces allées caoutchoutées vous arrivez jusqu’à un arbre, dans lequel se trouve une pièce, davantage qu’une cabane, une vraie chambre, un rêve d’enfant réalisé par un adulte .

  Bonobo possède aussi un pavillon bien  confortable et un système complexe d’écouteurs pour se brancher sur des variations de cris

d’animaux divers, de bruissements, de rires féminins.

Bonobo est aussi un bobo.

Réjane aime Bonobo... elle a peut-être tort?

Le carnet d’adresse de  Bobonobo   mène à Jérômine Gartner qui vient d’être trouvée morte chez elle. « Une bonne vieille strangulation » dit le légiste à Félix chargé de l’enquête, mais  accompagnée d’un rituel bizarre.


  Félix recueille petit Paul, l’orphelin de Jérômine, qui se nourrit de pétales de roses. Vraiment c’est coûteux, même si le petit Paul est un amour !


 Et  il enquête sur  les autres membres de cette communauté d’écologistes, amoureux de la nature,  très remontés  envers  l’homme, coupable de crime contre l’environnement, et prêts à toutes les audaces pour sauver une grenouille et son têtard.


Les chapitres se succèdent, alternant les points de vue des divers personnages, autant de « je » qui ont un peu de mal à se différencier ! On suit   mollement cette bande de vieux ados suicidaires et un peu pervers dans une chaleur torride de Toulouse à Manille, de Djakarta à Royan.

Il faudrait des caractères plus trempés et moins sentimentaux pour améliorer la qualité de l'environnement!

Quant à l'intrigue, il y en a eu de pires, de meilleures aussi...


  Pascal Dessaint ." Mourir n'est peut-être pas la pire de choses". Rivages ( Noir)  2003.**
 

 



Partager cet article

Repost0

commentaires

Lisa 13/03/2009 12:15

Je n'ai pas été aussi sévère, mais finalement vous évoquez bien ce que j'ai ressenti face à ce roman.

Schlabaya 11/12/2008 22:15

Sympa et drôle, cette critique qui rejoint mon opinion (ou ma non-opinion) sur ce roman qui m'a laissée perplexe... Je l'ai mis en lien dans mon propre article, parmi d'autres avis plus élogieux. Je vais faire un tour sur votre blog !

Dominique Poursin 12/12/2008 18:07


J'ai aussi chroniqué " Bouche d'ombre", du même auteur, qui me l'avais dédicacé d'ailleurs, et j'aime davantage cet autre roman.


Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher