Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 08:49


 

Bovary  ( sondages chez les ) : Charles votera Le Pen parce que monsieur Homais est frontiste et Charles trouve monsieur Homais intelligent et de bon conseil. A priori, Emma ne votera pas pour une femme, elle n’aime pas les femmes. Elle trouve que monsieur Sarkozi est violent, sec, et trop pressé. Elle est sûre qu’il ne sait pas danser. Monsieur Bayrou a des chevaux pur-sang mais il ne les monte pas. Elle n’a jamais vu une photo de ce genre. En revanche, la caricature du Canard enchaîné représentant ce monsieur en Centaure a achevé de l’en détourner. Il parle trop d’agriculture elle les préfère urbanisés. Olivier Besancenot a une gentille tronche mais il n’est pas romantique. Les autres ont l’air âgés...


Indécis : 79% des français sont encore indécis selon l’Humanité.

 


 Stuart Kaminsky : Fréquence meurtre. Série noire 1983.
 Ménie Grégoire menacée en plein discours radiophonique par un psychopathe. Dommage, il ne réussit pas à la faire taire ! Bon suspense.


 

Monsieur Madeleine de Brêle, on l’attend au tram 33 et le monsieur n’y vient pas. Je lui suis une gêne et s’il arrive tout de même, on va se fritter…

 

Les nouvelles mythologies : à l’exemple de Barthes, des  romanciers et essayistes invités par le Nouvel Obs ( édition du 16 mars) se sont livrés au jeu de trouver les chouchous de notre époque, correspondant à 2007.


Les produits informatiques et dérivés jouent une grande place dans l’imaginaire de ces personnes : l’ipod, le portable, Google, les blogs, ect. Représentent la moitié des objets élus.


Au rayon des « personnes fétiches » on trouve Nicolas Hulot  et  Zidane  mais pas Johnny. Je ne m’en plains pas. On remarque que l’abbé Pierre déjà perçu par Barthes en 1965  comme une valeur sûre dans l’imagerie fantasmatique de nos concitoyens l’est resté en 2007.

 

 

Le panier de la ménagère : une expression qui s’emploie toujours beaucoup pour désigner le pouvoir d’achat  même si les ménagères portent peu de paniers et, le plus souvent, poussent des chariots de supermarché. Il y a même des hommes qui poussent ces chariots ; la question c’est : a- t’on envie de leur mettre la main au panier ? Car ce n’est pas marrant de faire les courses.

 
Queneau, Raymond

"L'humour, dit Queneau, c'est ce qui débarrasse les grands sentiments de leur connerie."

 
 

Roman (premier roman) c’est dans une chambre de l’hôtel de Valois au 71, rue de Richelieu que Stendhal l’écrivit, en quelques mois, à l’âge de 47ans. Il s’intitule   « Le Rouge et le noir ».

 
 

Le salon du livre : le salon s’améliore : la moquette est mauve,  autrefois elle était rouge et cela éblouissait. Maintenant les yeux s’ouvrent sans crainte mais c’est le porte-monnaie que l’on ferme. La tagine d’agneau était à 11, 80 euros et les Pléiades persillées à 89/100.

 
Trench-coat : le vêtement qu’il vous faut.

Tire la sornette et la balivernette cherra ; 

voleur « Le voleur m’a tout emporté sauf la lune qui était à ma fenêtre » Ryôkan

Seulement c’ était lune noire.

 

 
 
.
 
 
 
  

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article

commentaires

jerome 02/04/2007 12:33

vous devriez envoyer "bovary" à yvan leclerc, c'est tordant !

Dominique Poursin 04/04/2007 11:21


Oui je pense ne pas m'être trompée sur les préoccupations et choix de ce célèbre couple, transposé à l'heure actuelle.


Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher