Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 00:02

tais-toi et meurs

 

 

Editions La Branche / Vendredi 13, 221 pages.

 

Julien Makambo vingt-cinq ans, Congolais de Brazzaville, a obtenu de faux papiers pour s’installer à Paris sous le nom de José Montfort. Ces papiers il les doit à Pedro qui l’a pris an charge à Paris, et plus précisément à un nommé Shaft, faussaire notoire.

Il a partagé un studio avec trois autres jeunes de son pays, plus Pedro et Moussava, dit le Vieux. Pedro l’a fait travailler à toutes sortes de trafics en rapport notamment avec des chéquiers volés. Julien alias José est intégré dans la communauté Congolaise de Paris,  la SAPE (société des ambianceurs et pourvoyeurs d’élégance) . Pendant quelques mois, il a vécu correctement, envoyé de l’argent à sa mère, sa sœur, et son neveu( le fils de Pedro, dont ce bienfaiteur ne s’occupe pas)  et souvent fait la fête. Il n’en demandait pas plus. Mais les combines habituelles ne fonctionnant plus, Pedro a accepté un contrat requérant l'aide de José.lequel ne devait pas poser de questions, tout en sachant l'affaire très louche. L’affaire a mené Julien en prison.

C’est de sa cellule qu’il écrit son histoire. Une histoire bien amère. Car Julien dès le début de son séjour a les mains liées, devant tout accepter de la part des aîné qui l’on fait venir en France. Même si le récit est humoristique, coloré, plein de détails loufoques sur le mode de vie des Congolais de Paris et des autres ethnies avec lesquels ils s’entendent plus ou moins bien, la réalité est très noire.  Si les congolais et autres ethnies, que l'on rencontre ont l'esprit communautaire, c'est souvent le côté tribal qui l'emporte.S'ils préfèrent les combines, la délinquance sévère n'est jamais loin. Sans compter les incidences avec le pouvoir politique de leurs pays.

Le récit nous montre finement et sans fioritures, le cheminement de José, qui pour redevenir Julien et pouvoir se regarder en face, doit refuser d’être encore un jouet entre les mains de ses aînés, quelque soit le prix à payer.

 

L'histoire d'une courageuse prise de conscience.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

Claude LE NOCHER 20/03/2013 06:30


Je ne saurais mieux analyser ce très bon roman, chère Dominique !


Amitiés.

Dominique Poursin 21/03/2013 10:10



Bonjour Claude, et amitiés aussi!


Une belle oeuvre que ce roman, avec pas une ligne en trop!



Anis 15/03/2013 23:31


Je pense en effet que cela doit être assez terrible. Viendras-tu au Salon du Livre de Paris ?

Dominique Poursin 16/03/2013 10:02



J'irai vendredi ou samedi, je ne sais pas encore...



Yv 15/03/2013 13:13


Un auteur que j'aime bien dans une collection excellente, ça donne un très bon roman noir.

Dominique Poursin 16/03/2013 10:04



En effet, il est apprécié pour d'autres récits non policiers, notamment ces histoires de porcs-épics ...



keisha 15/03/2013 08:02


Je le lirais bien, surtotu que j'ai vu l'auteur à un salon, il est simple et sympathique!

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher