Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 13:26

Reflets de sang


Seuil Policiers, 2008.

Emilie vient d’épouser un homme grand fort et riche, ancien prétendant de sa sœur Anne. Elle vit dans un grand manoir proche de Paris,

 où c’est déjà la campagne, avec ses bois et ses parcs…

Elle nage dans le bonheur, certes, mais ce type de natation s’appelle faire la planche.

Pour se distraire, elle fouine dans l’aile gauche du manoir délaissée depuis longtemps, pour y dénicher de quoi faire une brocante ou une vente de charité ; elle va trouver un placard avec une chaise rivée au sol, une ancienne nursery, un vieux piano désaccordé, des lettres anciennes de sa belle-mère qu’elle n’a pas connue, des lettres qui révèlent une situation de famille fort préoccupante… Et bien sûr cette petite porte que son mari lui fait promettre de ne pas ouvrir. Plus sympa que Barbe bleue il dissimule la clé, pour ne pas lui rendre les choses trop faciles…

 

En attendant de la trouver,  Emilie va rendre visite à sa sœur Anne, une femme d’affaire qui officie dans un bureau cossu du seizième arrondissement. Et voilà que deux inspecteur de police débarquent dans le bureau : une femme a été retrouvée poignardée dans l’immeuble d’en face, dont la cour est voisine des bureaux. La sœur Anne n’a vu personne venir, mais Emilie va se passionner pour ce crime. Dommage qu’elle soit mariée, l’inspecteur qui ressemble à un boxeur ne lui déplaît pas. Elle rêve d’aider le Petit Cerdan, comme elle l’appelle, à faire la lumière sur l’affaire.

 

Sur le thème de Barbe Bleue, l’auteur a écrit un roman bien sanglant, où l’on saisit dès le départ qu’il ne faut pas trop la prendre au sérieux.

C’est un roman plaisant, plus humoristique qu’effrayant. Emilie a peur, mais le lecteur sourit et parfois rigole franchement. On se moque un peu de ce qui peut advenir, on goûte la saveur du propos. Les invraisemblances sont rachetées par l’ironie .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

pom' 26/04/2010 06:48



j'adore cet auteur découvert avec "la mort des bois"



Dominique 25/04/2010 10:36



j'avais bien aimé "Dans les grands bois" et je n'ai rien lu depuis de B Aubert, ça me donne une idée car j'aime bien les romans sanglants ...ben oui j'avoue



Dominique Poursin 25/04/2010 11:32



Quelquefois, il nous faut du sang, pour notre côté vampire ou carnivore !


Il existe plusieurs titres avec Mort et Bois. La  Mort dans les bois de Tana French, la Mort des bois de Brigitte Aubert effectivement.


 


Ceci dit, le sang chez Brigitte Aubert ne procure pas toujours le plaisir de la frayeur. Certains de ses romans sont de l'ordre de la parodie d'un genre littéraire ou d'un roman particulier ( les
Fils du docteur March). Cela ne me gêne pas.



juliette 24/04/2010 16:28



Je dois à Brigitte Aubert, mon plus grand effroi littéraire, c'était dans "la mort des bois"... Tu connais? J'ai été très déçue par ses autres romans.



Dominique Poursin 25/04/2010 11:23



Oui, je l'ai lu il y a plusieurs années. L'histoire n'est pas très vraisemblable mais on la suit avec plaisir. Cette idée de communication avec une petite fille qui l'aide à trouver la vérité
relance bien l'intérêt.


 


J'ai lu aussi "les quatre fils du docteur March" ; ce roman est comme celui que je viens de lire : parodique, plus amusant qu'effrayant. J'aime bien ce côté "parodie " dans certains de ses polars
, c'est distrayant.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher