Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 00:01

Une année étrangère 2  ***Stock 2009

 


Laura, 17 ans, part dans une famille allemande, officiellement pour parfaire, avant le bac, ses connaissances linguistiques, en fait, elle fuit sa famille. Depuis la mort accidentelle de son petit frère l’atmosphère familiale est détruite, ses parents s’accusent mutuellement.

Là-bas au nord de l’Allemagne, les Bergen ne sont guère plus drôles. Il y a un problème que Laura n’arrive pas à identifier. Bonne élève en France, elle a des difficultés avec la langue orale  et ne comprend pas tout ce qui se dit.  D’autre part,  les Bergen semblent indolents, se lèvent tard, la fillette manque souvent l’école, la mère de famille semble souffrir mais de quoi ?

Laura n’a pas de tâche définie, mais la famille pèse sur elle. On  ne lui demande rien mais on exige sa présence constante, sans qu’elle en sache la raison. Elle s’occupe à déchiffrer La Montagne magique, tous les soirs, mais ne peut aller dans la ville de Thomas Mann toute proche, pour faire un peu de tourisme culturel. Dommage car Lübeck (non nommée dans le livre) est un lieu charmant.


A défaut, elle s’identifie à Hans Castorp, venu au Berghof, mener la vie des tuberculeux, sans être malade lui-même, et se laissant envoûter par cette ambiance confortable étrange et mortifère… cette lecture aide Laura à s’interroger sur sa vie dans cette famille. Ses obligations envers les Bergen, apparemment bien floues,  vont se révéler très lourdes à porter…

Récit linéaire, écriture simple, rédigée comme une longue rédaction. Un récit d’apprentissage ; Laura apprend à manœuvrer dans des conditions délicate, et de loin, considère sa famille différemment.

L’auteur en profite pour explorer quelque peu cette situation curieuse, d’être au milieu d’un groupe dont on comprend imparfaitement la langue : les êtres et les conversations les plus banales vont être autant de messages à déchiffrer, et dans un lieu géographique où l’on peine à s’orienter. C’est ce qui est mis en avant dans le titre, un très bon titre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles
commenter cet article

commentaires

Anis 01/02/2012 09:49


Je ne connais pas encore cette auteure dont j'entends beaucoup parler. Je vais finir pa me laisser tenter.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher