Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 13:13

le cri du poisson rouge

Eden( Folies d’encre), 2001,  130 pages.

 

Ce récit est écrit à la troisième personne en focalisation interne mais on sent la forte présence du narrateur qui ricane dans la conscience d’un personnage plutôt ridicule.

 

Un écrivain qui n’écrit pas.

Entretenu par sa mère qui occupe nombre de ses pensées, il passe toutes ses journées  devant la page blanche, avec quelques diversions sexuelles ( Claire … Phlippine… Nattacha…) alimentaires (éclairs à la vanille…Pim’s…Nutella) des obsessions (ce bouton sur la joue, un cancer ?... cette alopécie naissante ?) des projets (j’écrirai un jour comme Duras… après avoir lu Moderato Cantabile .Des polars… j’ai toujours eu la fibre populaire . Comme Céline… je suis révolté, et comment !)

Il décide que tous les matins à 7 heures il se mettra à sa table de travail comme Paul Valéry. Ce coup lui est fatal… il se lève de plus en plus tard… et de moins en moins.

 

Le récit est découpée en petites séquences plutôt que chapitres, parfois réduites à une, cinq dix phrases, voire vingt ou trente.  On pense à un autre premier roman «  Un certain regard » de Dick Arnegarn, dont le sujet est le même, mais celui-ci me plaît davantage.


On y dénonce la vision du monde étriquée d’un homme qui tourne en rond dans son appartement comme le poisson dans le bocal, animal auquel il finit par s’identifier....


Ce récit  arrache souvent des fous-rires au lecteur. Mais  plus que de l’humour noir , c’est de l’ironie cruelle et destructrice. L'auteur a de la verve, mais sombre un peu trop dans l'autodérision.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles
commenter cet article

commentaires

keisha 31/05/2011 09:40



Figure toi que je l'ai lu, je l'avais presque oublié. pas un mauvais souvenir, oh non, mais juste très vague! Le relire?



Dominique Poursin 11/06/2011 11:58



Je pense que c'est à lire,mais une seule fois.


Je ne relis pas tellement de livres deux fois, bien que certains le méritent.



Dominique 30/05/2011 19:17



Rien que le titre est tentant et drôle


j'aime bien l'humour au vitriol



Dominique Poursin 11/06/2011 11:57



Une variation sur les thème, l'écrivain qui n'écrit pas, et l'homme qui ne peut se détacher de sa mère, pleine d'autodérision....



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher