Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 14:25

Desolations-David-Vann

 

Titre anglais "Caribou Island"

Gallmeister (Nature Writing), 2011.

 

Comme dans son précédent roman, il s’agit d’une île perdue dans l’océan au large de l’Alaska. Sinon déserte, du moins désertée. Un homme, Gary, veut s’y rendre pour y vivre par ses propres moyens pendant un temps assez long ; c’est un défi qu’il se lance. Il veut aussi nouer de profonds liens avec la nature sauvage.  Il a travaillé autrefois sur des sagas nordiques dans lesquelles l’homme est seul face aux éléments déchaînés. On pense à Robinson, et ce pourrait être une aventure excitante. Sauf qu’il entraîne avec lui un membre de sa famille récalcitrant, pour l’aider et lui tenir compagnie.  Et cela engendre des complications. Ici c’est Irène, sa compagne, qui doit jouer les Vendredi.

Irène n’approuve pas ce projet, d’autant plus , que pour vivre dans Caribou Island, il faudra construire une cabane. Son époux apparaît comme un grand rêveur qui n’a pas les moyens de ce qu’il se propose d’entreprendre : on pourrait construire une cabane avec des planches, dit-elle, pourquoi tiens-tu absolument aux rondins ?

Les rondins font partie du mythe.  La cabane ne saurait être qu’en rondins !

Irène n’a pas envie de suivre son époux, mais craint plus que tout d’être abandonnée, comme le fut sa mère, qui ne s’en est pas remise. Elle va donc se faire violence. Cependant une terrible migraine se déclare dont on ne trouve pas la cause, et que les analgésiques ne calment pas…

Le lecteur a beau savoir que David Vann n'a aucun goût pour les happy end, ça ne l’empêche pas d’être choqué par la tournure que prennent les événements.

 La nature est là, ni bonne ni hostile,et curieusement, c'est dans les grands espaces que  les personnages sont victimes d’enfermements…

 

Cependant le roman n’est pas réduit à ce huis-clos !

A l’opposé de  Sukkwann Island, l'auteur nous offre  les histoires d’autres personnages que le couple Irene-Gary, et cette diversion est la bienvenue.  Nous avons Carl et Monique, un couple d’étudiants venus passer l’été en Alaska, et obligés de camper ( brrr…) jusqu’à ce que Monique se tire d’affaire d’une manière qui m’a fait sourire. Mark, le fils d’Irene, et sa compagne Karen,  eux non plus ne font pas partie des affligés ! Enfin Rhoda, fille d’Irene, et son ami Jim, sont touchants de naïveté et de détresse.

Les dialogues simples et directs alternent avec  les descriptions de la nature, très justes, car elle est belle la nature, sans être magnifiée ni diabolisée.

Le roman précédent m'avait plu en partie et en tout cas vivement interpellée. Celui-là est meilleur, plus diversifié, plus approfondi.

 

David Vann est vraiment un auteur à suivre...

 

  Martine a lu aussi Désolations. Elle aime et en parle avec d'autres mots.

Partager cet article
Repost0

commentaires

keisha 27/11/2011 08:14


J'étais ironique, comme toi je préfère chaleur et confort...

Dominique Poursin 03/12/2011 10:07



Gary s'est exilé de l'Arizona pour venir vivre en Alaska.


L'Arizona n'est pas facile comme climat mais tout de même l'Alaska ce doit être pire!



keisha 26/11/2011 09:37


C'est sûr que camper dans une ile en Alaska, ça fait envie! Je verrai, si le livre apparait à la bibli, mais pas question de l'acheter.

Dominique Poursin 26/11/2011 09:55



Je choisirai plutôt le genre d'île où il ne fait jamais moins de 25 degrés à l'ombre le jour, et 15 la nuit,  et je ne sais pas monter une tente, donc il faudrait me construire une cabane
avant mon arrivée. 


Si la bibliothèque achète les nouveautés tu peux le trouver...



dasola 25/11/2011 17:26


Bonjour Dominque, j'ai tellement peu aimé Sukkwan Island que j'hésite beaucoup malgré ce que tu écris. En dehors de l'histoire, j'avais trouvé que le style était relâché. J'attends encore et puis
le titre "Désolations" ne fait rien pour m'inciter à le lire. Bonne soirée.

Dominique Poursin 26/11/2011 09:43



Ce romancier est encore jeune son style peut s'améliorer. Je ne suis pas contre la simplicité de toute manière, si on trouve les mots justes...


Evidemment je ne lirai pas un troisième livre de lui, s'il nous fait encore le coup de la tragédie sur l'île avec peu de variantes.


Je pense qu'il va changer de sujet, il est sur la bonne voie.



Dominique 24/11/2011 16:19


Ma lecture du premier a été terrible car je n'ai pas du tout supporté le sujet tout en reconnaissant des qualités au récit, pour celui là je n'ai pas franchi le pas

Dominique Poursin 24/11/2011 17:04



Oui, c'est terrible, car on ne cesse de penser que cela pourrait éventuellement tourner mieux, que la tragédie n'est pas inéluctable.  Pourtant j'ai eu envie de lire ce nouvel opus. Le style
de l'auteur me plaît.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher