Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 12:59

Effroyables jardins

avec André Dussolier, Benoît Magimel, et Jacques Villaret, sans oublier Thierry Lhermitte. DVD.

J'avais entendu parler du «  Trou » de Jacques Becker. Et voilà qu'un autre Becker nous envoie quatre types dans un trou boueux et neigeux pendant la seconde guerre mondiale.

 

D'abord il y a un adolescent, qui regarde de nos jours son père jouer les clowns sur une scène. Il est très mécontent car son père se ridiculise à ses yeux. En effet pour un garçon ( et même une fille) avoir un clown pour père, ce n'est pas gratifiant. Surtout que ce clown est un clown au premier degré, avec le nez rouge, les vêtements fripés, les galipettes le petit accordéon...

ça se passe dans un petit village pendant une fête genre «  comice agricole ».

L'ami du clown, joué par André Dussolier va expliquer à l'adolescent pouruqoi son père est devenu clown. Ça se passait pendant la guerre, les deux amis avaient décidé de faire sauter un fief occupé par les allemands : ce château apartenait d'ailleurs à André, et était réquisitionné.

Ils le font effectivement sauter :André possède un dispositif de dynamite. En même temps ils font sauter Emile le gardien, qui n'a rien d'un allemand...

 

Les allemand les arrêtent en même temps que deux autre types de la commune, ( Thierry Lhermitte et Benoît Magimel) l'un des deux est assureur. Ils vont les fusiller si aucun ne se dénonce. Les deux responsables se dénoncent aux deux autres, qui ne les croient pas, ou ne veulent pas entendre parler de leurs culpabilité . Finalement, un des soldats allemands, clown de son état leur donne à manger, leur fait des tours de là-haut, et leurs chante du Trenet «  Y'a d'la joie ». Et au moment de les exécuter, il met son nez rouge de clown, et jette son arme. Il est fusillé immédiatement par un SS et tombe son nez rouge que Jacques récupère. Ils sont sauvés une deuxième fois par Emile, le gardien, qui , agonisant, se dénonce pour sauver quatre hommes, vu que lui n'a plus longtemps à vivre... au vrai, Emile aurait bien aimé que ce soit lui qui ait organisé le sabotage, les deux amis auraient bien aimé ne pas l'avoir fait, et Jacques était déjà clown avant de le devenir officiellement. C'est lui qui épousera Louise ( alors que André est beaucoup plus séduisant, mais elle cherche un mari pas un amant).

L'adolescent est convaincu par ces explications et applaudit enfin son père. Moi je suis moins convaincue, surtout par le ton du film qui m'agace ...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

totem 30/05/2010 16:47



vue le film et lu le livre, cette histoire est poignante. Existera t-il toujours, sous l'uniforme de la barbarie, le nez rouge du clown ? Existera t-il toujours sous les drames de la vie, le
pétillent de l'humour et de la dérision ?



dasola 20/05/2010 08:34



Bonjour Dominique, c'est dommage que tu racontes la fin. J'avais aimé le film pour les acteurs (particulièrement le regretté Jacques Villeret: ses rondeurs manquent dans le cinéma). Bonne
journée.



Dominique Poursin 20/05/2010 10:43



Oui je raconte trop...



Eeguab 15/05/2010 16:03



J'avais très peu aimé ce film.Becker oère est autrement intéressant, Goupi, Falbalas, Casque,Rendez-vous de juillet,Antoine et Antoinette,Edouard et Caroline,Rue de l'Estrapade,Le
trou,Grisbi...



Dominique Poursin 16/05/2010 10:54



Tu as raison il faut revenir au père! j'en ai vu plusieurs notamment Falbals et le Trou...



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher