Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 23:21

 

Livre de poche, 1971, 435 pages.

C’est le 17 eme volume des Rougon-Macquart

 

 

 

la bête humaine

 

      Il met en scène en particulier Jacques Lantier, troisième fils de Gervaise, qui est devenu mécanicien, conducteur de locomotive. Il pilote sa « Lison »du Havre jusqu’à Paris Saint-Lazare et retour tous les jours. Excellent travailleur, amoureux de son engin, il est dans la vie privée rongée par une obsession , étrangler une femme. Il craint énormément le passage à l’acte, et ne les approche pas de peur de céder à la tentation. Zola semble croire au gène du meurtre ou à l’hérédité de l’alcoolisme.

Mais le problème de Jacques vient de plus loin ; il a l ‘impression confuse de devoir venger toute une lignée d’ancêtres…

Le roman débute par la violence. Un autre homme, Roubaud, apprend que Séverine sa femme, orpheline de bonne heure, recueillie, élevée et dotée par un protecteur ami de la famille, couchait avec lui en échange de ses faveurs depuis fort longtemps. Roubaud est d’autant plus furieux qu’il a lui-même bénéficié des largesses de cet homme, grâce à qui il est devenu chef de gare. Après avoir battu Séverine comme plâtre, il ne se calme qu'en décidant de tuer le gredin.Séverine est contrainte de lui servir de complice.

C’est ainsi que pour son plus grand malheur, et celui des époux maudits , Jacques Lantier va se rapprocher de Séverine. Il a vu le meurtre dans un wagon de train, et recueilli le cadavre jeté sur la voie.

 

Voilà un Zola très noir, peut-être le plus sombre de toute la série. Car le meurtre de Grandmorin ne sera pas le seul, il s’en faut… il n’y a que des crimes dans ce roman. Empoisonnement, suicide, déraillement volontaire de train, crime de jalousie… ce roman de Zola est souvent dénommé un thriller, et c’est vrai que de ce point de vue l’action est rondement menée avec beaucoup de suspens et se lit sans souffler, et que les crimes y sont d’une grande variété et fort bien décrits : un vrai plaisir !

Zola a créé u lieu maudit la Croix de Mauffat, propriété sise à côté de la voie ferrée entre le Havre et Paris, et ses environs, dont  la maison du garde-barrière. , un lieu qui attire le mal.

Ce récit de crimes, n’en est pas moins un roman de mœurs avec beaucoup de documentation sur les développements du chemin de fer en 1870, et les conditions de travail des ouvriers extrêmement dures.

La locomotive, seul vrai amour de Jacques, est humanisée et magnifiée. Les hommes et les femmes, qui ont su créer d’aussi belles et utiles choses se conduisent comme de vraies bêtes… humaines car les humains tuent pour d’autres raisons que les animaux.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B


je dois absolument le lire



Répondre


Il faut lire ce Zola en effet, de même quel'Assommoir, Pot-Bouille  Germinal et l'Oeuvre. Je dirais même aussi Thérèse Raquin...



E


Joli billet pour un livre à l'humanité magnifique.


Je ne saurai trop vous conseiller de jeter un oeil sur www.emile-zola-les-rougon-macquart.fr qui propose une biographie Emile Zola ainsi qu'un tour d'horizon de l'oeuvre complète des
Rougon-macquart.


Bonne lecture et bonne continuation pour votre blog



Répondre


Il y a des fans de Zola sur Le web!


Je trouve que l'article de Wikipédia est fort bon, pour une fois...



A


Je l'ai lu il y a longtemps celui-là alors j'en garde un souvenir un peu flou, mais j'aime beaucoup Zola. Coup de coeur avec Germinal étudié au collège, et là je viens de finir L'Assommoir.



Répondre


C'est l'Assommoir que j'ai étudié en classe, mais cela ne m'a pas empêché de l'apprécier...



K


Un thriller? Ce Zola m'étonnera toujours...


Plus sérieusement : oui, je l'ai lu il y a bien longtemps. Zola voulait donner une grande part à l'hérédité et son poids, son dernier tome (le docteur Pascal?) le décrit plus à fond, mais cela
donne un roman noir et pasionnant, quelles qu'en soit les motivations, finalement.



Répondre


Thriller c'est un peu exagéré, mais tout de même c'est étonnant cette concentration de criminels, officiant tous au même endroit...



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher