Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 23:45

Le-marchand-des-quatre-saisons portrait w858

 

 

1971


Hans est revenu de la Légion. Retour de l’enfant pas prodigue du tout. Ce sont les meilleurs qui s’en vont et les pires qui reviennent dit sa mère.

Avant la Légion, il était policier, mais s’est fait virer (en flash-back on le voit, au commissariat,  accepter les avances d’une femme qu’il devait interroger, et se faire surprendre par son chef).

Hans est méprisé de ses parents surtout sa mère. Elle aurait voulu un fils qui fasse des études, quelque chose comme cela. C’est un « bon-à- rien » répète-t-elle. Hans voulait faire un métier manuel, mais on ne lui a pas permis d’en apprendre un.

Hans tente de s’en tirer en vendant des primeurs. Il a une femme, une fillette, et une maîtresse (Ingrid Caven) plus une femme qu’il avait connue autrefois«  son vrai grand amour ». Ce «  vrai grand amour » a refusé de se mettre en ménage avec lui, mais il l’aime toujours. Sa femme Irmgard endure plutôt mal la situation. Un soir, il se saoule, et bat femme et fille en rentrant. Irmgard se réfugie chez ses beaux-parents. On ne sait quoi faire du couple… la sœur de Hans Anna (Hannah Shygulla)le soutient et souligne l’hypocrisie et la méchanceté des autres. Les parents de Hans sont honteux de son nouveau job, et vantent le beau-fils qui est journaliste. Mais comme le dit la sœur célibataire, il travaille pour un torchon dont  il feint de partager les opinions…

Hans est victime d’un accident cardiaque. Il ne peut plus travailler. Sa femme et lui embauchent un voisin pour vendre des fruits-légumes et tirer la lourde charrette. Mais cet homme fut l’amant d’Irmgard,  pendant que Hans était à l’hôpital et compte bien le redevenir.

 Pour s’en débarrasser, elle le fait virer par son mari.

Mais Hans rencontre un ancien « ami » de la Légion, Harry, et l’embauche. Lorsqu’ils se retrouvent, ils rient tous les deux trop longtemps et trop fort, de sorte qu’on se sent mal à l’aise.

En effet, les pensées de Hans en flash-back ne tardent pas à nous renseigner. Lorsqu’il s étaient soldats, Hans fut torturé par des ennemis, et son groupe d’ »amis » parmi lesquels on compte Harry, celui qu’il a retrouvé, leur chef, le regardait souffrir. Harry avait donné l’ordre d’intervenir à la dernière minute, pour jouir du spectacle.

Cependant Hans ne révèle cela à personne !  Il sombre dans la dépression, à cause de son passé qui la hante, et de son inactivité forcée, qui le conduit à penser. Finalement il se suicide en se saoulant à mort buvant à la santé de chacun des membres de son triste entourage. Hans sent que sa mort arrangerait tout le monde, et le pire, c’est que c’est vrai !

Harry a déjà pris sa place dans le foyer, il a conquis sa femme, et même sa petite fille, et on est horrifié de voir la veuve innocente, proposer à cet homme que l’on sait sadique, de se remarier avec lui. 

Un très bon film…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher