Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 23:20

 

 

Viviane Hamy, 2011, 425 pages.

l'armée furieuse

 


Une femme de soixante ans timide et frêle, si l’on souffle dessus elle pourrait disparaître) vient voir le commissaire Adamsberg . Elle est d’Ordebec ( Calvados) et sa fille a vu l’Armée Furieuse un groupe de mort-vivants en état de décomposition plus ou moins avancée, mais filant à toute allure ,dans le sentier de Bonneval, menés par le Seigneur Hellequin, et emportant avec elle trois indigènes.

Cette vision horrifique signifie qu’ils vont bientôt mourir, car depuis le XIIIe me siècle l’Armée fait sa justice elle-même, se chargeant de dézinguer quelques criminels .

C’est du moins ce que Danglard, encyclopédie vivante, apprend à Adamsberg.

Lequel se rend à Ordebec et suit le fameux chemin de Bonneval. Il y rencontre une autre femme âgée grande et sûre d’elle, Léo, qui l’emmène chez elle, et lui  offre des cigares et un trou normand.

Ainsi commence la nouvelle enquête du commissaire, tout aussi étrange, loufoque, et facétieuse que d’ordinaire.

On y fréquente un pigeon blessé, un descendant du maréchal Davout, un incendiaire de voiture en fuite, une famille de gentils dont un homme à six doigts à chaque main, une femme aussi appétissante qu’un kouglof au miel (dans mon pays on le mange avec de la confiture de quetsches mais enfin….)et l’équipe extraordinaire d’Adamsberg, Veyrenc l’inspecteur versificateur, Retancourt dont la carrure et les décisions  sont aussi indiscutable que celle d’un Maigret.

Comme toujours les hommes ont quelque chose de féminin, e les dames des qualités masculines (sauf les méchants qui sont vraiment attachés aux attributs conventionnels de leur sexe), un petit monde enchanté aimablement et humoristiquement héroïque. Des personnages dont la mentalité est celle des adolescents : recueillir et soigner les animaux blessés, épater le monde en apprenant le dico par cœur, jouer au garçon vraiment pas manqué pour une fille, faire des vers en marchant … rêver à de vieilles légendes moyenâgeuses terrifiantes, cela ne vous rappelle rien ?


Techniquement, l’intrigue est très resserrée, bien centrée, supérieure à la précédente plus agréable à suivre. Un roman qui se dévore comme un kouglof, au miel si vous voulez…

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

Pierre FAVEROLLE 14/08/2011 08:50



Un très bon cru, qui répond à notre attente



Dominique Poursin 15/08/2011 09:29



J'ai trouvé cette intrigue mieux structurée que la précédente, davantage resserrée sur l'essentiel.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher