Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 23:00

la Ballade de l'impossible1987 ; Belfond, 390 pages.

 

Ce roman ayant été adapté au cinéma, cela m’a donné l’idée de me replonger dans une œuvre de Murakami. J’avais aimé «  A l’est de la frontière, à l’Ouest du soleil »,et  les Amants du Spoutnik,( fort déconcertant par ailleurs !),  mais

 

moins « Kafka sur le rivage ».

 

 

 

Ce roman, l’un de ses premiers, est un récit de formation traité sur le mode romantique, tout autant qu’une longue méditation nostalgique.

A l’âge de 37 ans, Watanabe, le narrateur, entend la chanson des Beatles « Norvegian Wood », et sombre dans la tristesse.

Cette chanson était la préférée  de Naoko, son amour de jeunesse, dix-huit ans plus tôt.

Watanabe s’immerge dans les souvenirs. Il venait d’intégrer l’université en 1968, pour étudier le théâtre  occidental, dans sa dimension littéraire.  Le suicide de son ami Kizuki l’affecta profondément. Il commença à sortir avec Naoko, l’amie de cet ami, pour la consoler, et aussi tenter sa chance auprès d’elle.  La jeune fille ne tarda pas à sombrer dans la dépression, fut admise dans une maison de santé d’inspiration antipsychiatrique, où elle se fit une amie Reiko, qui met un peu d’animation et d’allégresse dans le  sinistre parcours de Naoko , que Watanabe s’efforce de partager.

Watanabe nous raconte sa relation avec Naoko, pendant deux ans, l’attente de sa guérison, sans véritable espoir, ses rencontres avec une autre jeune femme Midori, et un étudiant plus âgé, tout deux  plein d’énergie, qui l’aident à survivre. Il éprouve l’ennui fréquemment, le bonheur de temps à autre, la confusion surtout.

L’étudiant nous conte aussi son intégration sociale difficile:  il ne s’intéresse pas beaucoup à ses études, bien que passionné par la lecture. Il reste étranger à l’agitation politique en vigueur à l’université, et s’efforce d’être hors-norme, en lisant les auteurs qui ne sont surtout pas à la mode. Le Gatsby de Fiztgerald revient plus d’une fois dans le récit. Il devient conscient des différences de classes sociales…

Ce roman contient de belles pages : la promenade mortifère avec Naoko dans une plaine, où se trouve un puits sans fond est d’une grande beauté poétique. Certaines évocations de Midori ou de son camarade de chambre, sont empreintes d’un comique bienvenu.

Mais la plupart du temps, le récit se noie dans la répétition de petits détails fastidieux, qui n’apportent rien à l’ensemble. Pourquoi les repas, et les actes sexuels, les plus significatifs comme les plus insignifiants, sont-ils décrits par le menu, avec autant de répétitions peu variées ?

 

 

Après la page 150 le récit a commencé à m’ennuyer, mais je l’ai poursuivi néanmoins jusqu’à son terme.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Manu 29/05/2011 21:20



J'avais adoré ce roman, le premier que j'ai lu de Murakami.



Dominique Poursin 11/06/2011 11:51



Il y a de bons moments dans ce livre. Pourtant,je le trouve un peu trop romantique.



A_girl_from_earth 21/05/2011 23:29



C'est loin d'être mon préféré de l'auteur (que j'adore ), mais son style, sa façon de narrer les événements, son
univers un peu étrange, font que j'apprécie toujours ce qu'il écrit. J'avais vu la bande-annonce du film aussi mais ça ne m'avait pas trop attiré pour le coup. Je voulais quand même aller le voir
histoire de voir ce que du Murakami pouvait donner à l'écran mais je l'ai raté... dommage...



Dominique Poursin 27/05/2011 14:40



Il y a des éternités que je ne suis allée au cinéma! ça me manque...! Je serais prête à voir n'importe quoi pourvu que ce soit un film su grand écran...


Pour Murakami,j'aime certains de ses livres d'autres moins... oui, les atmosphères " étranges" comme tu dis, ne sont pas si nombreuses dans ce récit. Ou plutôt dirais-je que parfois, tout est mis
en place pour l'étrangeté et cela ne rend rien, selon mon point de vue, bien sûr...



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher