Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 19:15

 le cerveau de Kennedy  Seuil, 2008.

 

Louise Cantor est archéologue et dirige un chantier de fouilles en Grèce.  Elle se passionne pour son travail, mais se sent un peu seule.  Son mari Aron  elle n’en a plus de nouvelles depuis longtemps.

Elle envisage de faire un break pour rendre visite à son fils étudiant à Stockholm. Hélas, lorsqu’elle parvient à destination le jeune homme est mort sur son lit.

La police conclut à un suicide. Louise est convaincue qu’Henrik ne s’est pas tué. Pourquoi portait-il un pyjama ? D’ordinaire, il dormait nu, affirme Louise, qui  semble bien connaître son fils !

Mais elle va bientôt comprendre qu’Henrik était pour elle un inconnu…

Des jeunes filles font leur apparition, des amies d’Henrik. Elle ne lui en connaissait pas.

A force de fouiller dans ses papiers, elle trouve des documents où le défunt s’interrogeait sur le cerveau disparu du président assassiné.  Puis avec l’aide de son époux retrouvé, elle se rend à Barcelone, où Henrik vivait dans un appartement dont il n’avait jamais parlé. Là encore, une belle jeune fille sort de l’ombre. Et il y en aurait une autre en Afrique (Mozambique)que Louise voudrait bien interroger. Elle devra s’y rendre seule malgré le danger qu’elle pressent, car Aron disparaît…

 

L’enquête mouvementée de Louise, nous la suivons avec peine. Elle va faire des découvertes rudes tant en ce qui concerne  des pratiques criminelles à l’encontre de certaines populations sans défense, que sur son fils, individu moins recommandable qu’il n’y paraissait au départ, et surtout empêtré dans des contradictions insolubles…

 

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas tellement apprécié ce roman.

Le style pour commencer d’une lourdeur pénible avec de nombreuses redondances. Louise, le personnage principal, monologue en italique. Hélas ses tristes pensées ne font que reprendre le récit principal sans rien y ajouter d’intéressant.

Ensuite, l’intrigue me pose des problèmes. Je n’ai pas compris le pourquoi de certaines actions ( mais je ne peux pas développer sans dévoiler l’intrigue)donc je me contente de dire que si  certaines données sont répétées inutilement jusqu’au ressassement, d’autres faits souffrent d’un manque total d’explication.

Et pour finir, les personnages ne sont pas convaincants. On n’apprend que peu de choses sur les amies d’Henrik, on aurait bien voulu qu’une au moins soit mise particulièrement en valeur, Lucinda  pour ne pas la nommer.

Henrik lui-même est un personnage incohérent, dont on ne voit pas très bien ce qu’il voulait réellement faire. Louise le voit, elle, mais le lecteur reste en deçà des effusions maternelles.

 

Et le cerveau de Kennedy ? Eh bien, je ne sais toujours pas ce qu’il vient faire là-dedans !

En tout cas celui de Mankell ne me semble pas avoir tourné à plein régime…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 19/02/2011 20:43



Bonsoir Dominique, je n'ai pas détesté ce roman qui se lit bien mais j'ai trouvé que Mankell avait beaucoup "pompé" sur la constance du jardinier de J. Le Carré qui
est nettement plus intéressant. Et je me suis aussi demandé ce que venait faire le cerveau de Kennedy. Bonne soirée.



Dominique Poursin 23/02/2011 15:45



Bonjour Dasola,


Je ne lis pas de romans d'espionnage, mais je me souviens du film The Constant Gardener, que j'avais bien aimé. Une histoire bien plus convaincante en effet!



Yv 17/02/2011 09:26



Je suis trsè amateur de Mankell, polar et autres, mais je n'ai pas pu finir celui-ci, très évitable.



freude 14/02/2011 19:24



Celui-là ne me disait rien. Je crois que je préfère me cantonner à sa casquette polar pur et dur...



Dominique Poursin 14/02/2011 21:32



J'avais pourtant bien aimé Tea-bag. Et peut-être serait-ce bien de lire " les Chaussures iteliennes"?avant de décider que l'on renonce à Mankell romancier.



Irrégulière 08/02/2011 17:07



arff, dommage, ça avait l'air pas mal à première vue...



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher