Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 11:29

 

chaussures italiennesLe narrateur, Fredrik Walin, a 66 ans et vit dans une île au nord de la Suède, une île qui lui a été léguée par ses grands-parents. Il y vit seul avec un chien et un chat. Son seul contact est le postier hypocondriaque Jansson qui, en hiver, pilote un hydrocoptère().

Douze ans auparavant, Fredrik, chirurgien, a fait une faute professionnelle énorme, le genre de bêtise que ferait un chirurgien saoul ( ce qu’il n’était pas…). Depuis, il robinsonne, et,  tous les matins creuse un trou dans la glace et s’y plonge, dans un but d’expiation ou d’impossible régénérescence???

Un jour il voit arriver Harriett, une femme âgée et malade, avec qui il a eu une liaison  quarante ans plus tôt. La femme est vraiment très mal en point elle se déplace à l’aide d’un déambulateur sur la glace (ils sont incroyables ces suédois…). Elle se souvient toujours de lui, et l’aime encore. Tu parles d’une chance !

Elle l’entraîne vers un petit lac où il avait promis de l’emmener autrefois. Un lac noir. Fredrik quitte son île ; il va aussi rencontrer sa progéniture qu’il ignorait avoir : Louise, 37 ans, une femme  fantasque : elle vit dans une caravane, n’a pas l’eau courante, mais des souliers faits exprès pour ses pieds par un cordonnier artiste et italien.  Elle a fait de la boxe, et écrit des lettres aux « grands de ce monde » pour dénoncer les exactions dont elle les juge responsables.   Elle est fan du Caravage et s’identifie à lui.  Se déplace dans tous les musées du monde pour voir ses toiles.

Un personnage fait de bric  et de broc, un ensemble de singularités  qui ne se mêlent pas en un ensemble crédible.

Ce personnage qui aurait dû me paraître original m’a fortement déplu et même inquiétée.   Fredrik  lui, est très impressionné…

 

Dans l’ensemble, je n’ai pas été convaincue par ce roman. J’y ai trouvé beaucoup de bizarreries, qui, à mes yeux ne sont ni poétiques , ni  humoristiques , ni chargées de sens,  et par suite ne sont que des invraisemblances.  La partie cohérente du livre raconte tout simplement les retrouvailles romantiques de deux êtres qui se retrouvent longtemps après avoir rompu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JEA 11/04/2011 09:35



Je referme le livre.


Et n'en sors pas intact.


A ne pas laisser en salle d'attente d'un service en oncologie...



Dominique Poursin 11/04/2011 17:16



J'approuve! les derniers mois de cette femme sont terribles. Et pourtant ces passages sont  bons ; l'évolution de la maladie et la souffrance du personnage sont fort bien décrits.



dasola 01/04/2011 19:49



Rebonsoir Dominique, moi non plus, je n'ai pas été emballée plus que cela par ce roman louangé sur la blogosphère. Je me suis ennuyée à la lecture de ce roman. Mon préféré (à part les Wallender)
reste Profondeurs. Bonne soirée.



Dominique Poursin 03/04/2011 18:37



C'est le deuxième Mankell que je trouve décevant, après le Cerveau de Kennedy...



Dominique 28/03/2011 10:41



ah voilà quelqu'un qui n'a pas aimé ! moi j'ai pas marché, j'ai couru, j'ai tout aimé dans ce roman, le thème, le traitement les personnages


un avis donc totalement opposé c'est amusant comme l'on peut lire avec des yeus totalement différents



Dominique Poursin 03/04/2011 18:32



Nous ne recherchons pas les mêmes choses dans un roman, peut-être?



A_girl_from_earth 26/03/2011 23:56



Ah, alors tu fais bien de tempérer ton avis sur ce roman car j'en ai lu tellement de bien que j'hésitais à le lire, comme j'aimerais maintenant découvrir un peu la plume d'Henning Mankell - mais
surtout à travers sa série des Wallander. Bon, ça me fait une hésitation en moins, ouf!



Dominique Poursin 03/04/2011 18:31



J'en ai un peu marre de Mankell...



Choupynette 26/03/2011 17:55



ah ben mince alors... je n'avais pas été convaincue par Le guerrier solitaire de cet auteur, et je voulias tenter celui-ci... tu refroidis mon ardeur!



Dominique Poursin 26/03/2011 19:33



Malgré tout, les avis sont globalement positifs!


Je vais mettre quelques liens pour que l'on se fasse une meilleure idée.


Personnellement je trouve que Mankell est surtout bon dans le roman policier ( et encore, pas tous...!).



JEA 26/03/2011 14:03



Merci à vous de mettre fin à une distraction ayant ignoré la sortie en format poche de ce roman... Quand en ces pays de grands froids, certain(e)s laissent fondre leurs armures de glace, il
y a de quoi perdre le nord...


 



Dominique Poursin 26/03/2011 19:34



Ah! Oui, c'est une bonne façon de le dire!



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher