Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 20:51

travailaunoirmoonlighti

 

 

 

film de 1982.

Quatre polonais escortés par un contremaître ( Nowak, Jeremy Irons), arrivent à Londres pour travailler à faire d’un taudis en ruine une maison habitable. Ils sont employés par le propriétaire de ces lieux, un polonais aussi, fortuné, rappel symbolique du général Jaruzelski.  Nous sommes au début décembre 1981, juste avant le coup d’état.

On a dit à ces ouvriers maçons qu’ils gagneraient en une semaine, ce que d’ordinaire, ils se font en un mois. Travail non déclaré, effectué de nuit.

Tous les faits et gestes de cette équipée sont commentés en voix off par le personnage-narrateur , le contremaître Nowak , le petit chef, seul à parler anglais ( très bien), médiateur entre le général et les travailleurs. Il supervise les travaux, donne à chacun sa tâche, se procure la nourriture au moyen du vol. Il a une position, et des réflexions ambigües, parce qu’il est dans la situation du maître, et de l’esclave, aussi bien…

Il couve comme des enfants les hommes qui sont sous ses ordres immédiats, les insulte aussi comme des très-inférieurs, les trompe et veut également les protéger. On n’entend pas les ouvriers parler distinctement, la caméra transmet de leurs propos une sorte de rumeur, faite de sons peu   articulés et d’appels rauques.  Ils errent dans un paysage de détritus, poubelles, rats et chats crevés, et mangent des conserves à même la boîte.

Nowak vole la nourriture dans un supermarché, occasion d'un sorte de sketch, se procure  une télé, où il verra l'annonce et les images du coup d’état. Cela signifie que les ouvriers ne pourront pas rentrer dns leur pays. Nowak ne dit rien, car il doit continuer à les faire travailler, subtiliser leurs courrier… il est bien ancré dans sa conscience qu’ils doivent construire cette maison quoiqu’il arrive. C’est  prévu. Il aime son patron parce que ce dernier l’a choisi entre tous pour diriger les hommes.

Les Polonais du film sont beaux et dignes. Les Anglais rencontrés par Nowak sont stupides et odieux.Le film oscille entre réalisme , humour noir, et engagement politique de biais.

 

Ltravailaunoirmoonlightie petit chef Nowak se fera lyncher par ses camarades, lorsque, le travail fait, ils arrivent à l’aéroport, et comprennent tout…

Partager cet article
Repost0

commentaires

dasola 11/06/2014 16:05

Bonjour Dominique, voilà un film que j'avais vu à l'époque de sa sortie et qui m'avait marquée: très grand film qui mériterait qu'il soit rediffusé plus souvent. Il en vaut la peine. Bonne après-midi.

dominique 01/07/2014 11:10

Il me semble un peu sous-estimé, vu ses très grandes qualités!

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher