Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 19:11

   la vie très privée de Mr Sim(The Terrible Privacy Of Maxwell Sim, 2010)

Gallimard,  2011, 450 pages.

 

 

Le roman est divisé en quatre parties portant chacune le titre d’un itinéraire parcouru par Mr Sim qui, en mars –avril 2009, voyage beaucoup à pied en avion et en auto…voyages qui ont un air initiatique et se révèlent  riches de rencontres,  les unes insolites, les autres attendues et décevantes…

 

Dans Watford-Sidney , Mr Sim quadragénaire déprimé, en congé longue durée,  va reprendre l’avion pour l’Angleterre,  tout en déplorant le manque total de communication avec autrui, notamment  son père qu’il est venu voir.  Ce dernier lui recommande d’aller dans son appartement de Lichfied pour lire le contenu d’un certain classeur bleu…

Sim  envie une chinoise et sa fille en train de jouer aux cartes, si joyeuses et conviviales.  Sa fille à lui, il ne la voit guère, elle est partie vivre avec sa femme loin du domicile conjugal. Mais  comment pourrait-il partager la joie de ces deux personnes ?

Dans l’avion du retour, il rencontre une jeune fille  avec qui il ne parlera guère plus ;  elle lui donne  un étonnant compte-rendu du voyage que Donald Crowhurst, navigateur solitaire, entreprit pour faire la course autour du monde à la voile en 1969….

Pour avoir un contact avec sa femme Mr Sim est contraint de changer d’identité et d’utiliser Internet…puis de lire  les nouvelles qu’elle écrit.

 

Arrivés là, notre héros («  bien peu héros » , comme dirait Stendhal) va donc être en possession de trois documents écrits dont deux le concernent directement.

Cet esseulé de Mr Sim est tenté de  s’identifier au malheureux navigateur solitaire, et, découragé par l’incommunication dont il est l’agent  un peu, la victime surtout, ne trouve de réconfort que dans la voix sereine de son GPS, alors que le voilà lancé sur les routes vers l’Ecosse où il doit… vendre des brosses à dents écologiques.  

J’aime bien l’écriture de Coe, à la fois loufoque, humoristique, sentimentale, et  ses narrations apparemment décousues ses coups de théâtre  fréquents, et je le suis volontiers, même s’il y a des longueurs comme ici. De très bons passages aussi, dont les déboires avec Internet , outil qui devrait autoriser plus de communication entre les êtres mais ne tient pas ses promesses ; le dialogue avec le GPS Emma( non ce n’est pas Emma Bovary l’inspiratrice, mais Emma Thompson l’actrice )est une merveille d’humour noir !

Du suspense, de multiples aventures qui tournent court,  ce que vérifie pleinement  la chute finale.

Un roman très amer, très pessimiste, mais tellement juste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles
commenter cet article

commentaires

Yv 17/02/2011 09:27



Un peu déçu, c'est très long et je n'ai pas trouvé le loufoquerie dont tu parles : les blagues s'émoussent très vite. Heureusement que la fin est excellente.



Dominique Poursin 23/02/2011 15:49



Je trouve que la solitude et l'incommunicabilité sont bien rendues, mais c'est subjectif après tout.



freude 14/02/2011 19:23



Ah, il m'attend bien sagement dans ma PAL en VO. Je suis aussi une grande adepte de Coe depuis la sortie de Testament à l'anglaise !



Dominique Poursin 14/02/2011 21:30



je l'ai abordé pour la première fois avec ce titre aussi. Depuis, je m'arrange pour lire ses dernières publications...



dasola 14/02/2011 13:00



Bonjour Dominique, j'ai vraiment bien apprécié ce roman dont j'aurais bien aimé qu'il continue. Qu'est ce que c'est bien écrit et structuré. J'en redemande. Bonne journée. PS : je vais mettre ton
billet en lien chez moi.



Dominique Poursin 14/02/2011 21:28



Merci Dasola! J'ai vraiment aimé cette façon de parler de la solitude de nos jours...alors que les moyens de communication rapides se mutiplient. Je vois que l'on est à peu près du même avis.



keisha 08/02/2011 09:50



Je vérifie, 26 janvier, ah oui, j'avais l'impression que cela faisait plus longtemps... Mais oui, moi aussi j'aime bien que tu présentes des livres... Bonne journée!



Dominique Poursin 08/02/2011 16:29



Eh bien je continue!


bonne journée à toi!



Sibylline 08/02/2011 09:37



J'avais très envie de lire celui-là et puis voilà que le passage de l'auteur à la dernière grande librairie m'avait plutôt démobilisée. Maintenant tu me fais à nouveau changer d'avis... Je ne
sais pas combien de temps je vais jouer à ce jeu de pendule. Jusqu'à ce que je l'aie lu sans doute.



Dominique Poursin 14/02/2011 21:22



Il y avait surtout des avis négatifs, et maintenant le vent a tourné...



keisha 08/02/2011 08:41



J'aime trop l'auteur pour me priver de ce nouveau roman... Tu as eu de bonnes lectures, pendant ton silence ici!



Dominique Poursin 08/02/2011 09:32



Hello Keisha! j'ai publié 8 articles depuis le début de l'année. Ce n'est pas exactement du silence. Les lecteurs préfèrent les articles littérature donc je m'y consacre.


Coe est tun auteur que j'aime beaucoup moi aussi. Je lis toutes ses nouvelles parutions; sauf que je n'ai pas lu le livre sur BS Johnson. Après tout, cela ne me disait rien.



A_girl_from_earth 07/02/2011 21:51



Je n'ai encore rien lu de cet auteur a priori incontournable mais ça ne saurait tarder. Celui-ci a l'air de me correspondre assez, mais il en a écrit tant, dur dur de choisir!



Dominique Poursin 08/02/2011 09:38



A mon avis, ce qui est incontournable chez Coe c'est Bienvenue au club, parce que c'est une large fresque de la jeunesse des années 70 ; et aussi Testament à l'anglaise, une plongée dans les
années Thatcher. Pour savourer le mielleur de Coe c'est un de ces deux livres (ou les deux)qu'il est bon de lire.



Manu 07/02/2011 19:53



J'adore Jonathan Coe et visiblement, celui-ci est un bon cru, même si tu lui as trouvé des longueurs.



Dominique Poursin 08/02/2011 09:41



En fait, j'ai peut-être bien préféré La Nuit avant qu'elle tombe....mais celui-là parle de problèmes essentiels telle que la solitude, vécue de nos jours.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher