Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 15:50

La fille tatouée

Joyce-Carol  Oates  La Fille tatouée ***

Stock Cosmopolite ( The Tattooed Girl, 2003)

374 pages.

 

 

Alma , la fille tatouée est arrivée dans la petite ville de Mount Carmel.  Vingt ans plus tôt elle naissait en Pennsylvanie dans l’Akron Valley, connue pour  son air pollué par la suie. Elle a fui sa famille usée par le travail à la mine et l’alcoolisme, la police qui la recherchait pour drogue et prostitution.

Et ce la ne fait que commencer. A peine échouée dans la première brasserie venue, elle est repérée par Dmitri, barman et proxénète à l’occasion, qui voit en elle une  aubaine….

Sur la Colline, dans une demeure cossue, désordonnée, pleine de livres, Joshua Sieg l écrivian de bientôt quarante ans est en train de traduire l’Eneide. Il est l’auteur de plusieurs livres dont »les Ombres »dans lequel  il relate la déportation de ses ancêtres juifs, récit transmis dans sa famille paternelle. Il n’aime plus ce récit, se sentant gêné d’avoir écrit à la première personne ce qu’il  n’a pas lui-même vécu.  Non seulement il ne l’a  pas vécu mais il l’a  arrangé pour que les victimes aient l’air héroïques… Il  s’inquiète aussi  de sa santé. Des symptômes lui sont apparus qui font penser à une dégénérescence  musculaire.

Joshua se cherche un assistant pour l’aider à trier ses papiers faire du secrétariat répondre au téléphone, et peut-être davantage, il ignore comment son mal va évoluer.

Aucun candidat  ne lui convient…

Il est peu probable qu’Alma la fille tatouée puisse faire l’affaire ! et pourtant, il va l’embaucher ; il n’a pas honte de ses symptômes devant Alma, et peut les lui cacher. Elle n’est pas  non plus, croit-il, en mesure de critiquer ses écrits ni de lui poser des questions gênantes et en cas de besoin, elle pourra servir d’infirmière.

Au-delà de leurs préjugés, ces deux êtres vont se trouver pris dans une relation qui va les transformer tous es deux.  La haine qu’éprouve Alma  pour son employeur, va  évoluer vers la  considération et  davantage. Joshua va pouvoir l’apprécier au-delà de ce qu’il pensait… dès lors qu’ils auront des  conversations sérieuses sur la shoah, l’antisémitisme, la  misère à Akron Valley abandonnée par les pouvoirs sociaux, les  problèmes humains fondamentaux.

Deux portraits d’être humains et l’histoire d’une relation qui sonne étonnamment juste. A mes yeux tout au moins…  Deux êtres qui réussissent à communiquer au-delà de leurs différences de classe sociale.  Mais la société autour d’eux  va se montrer stupide, féroce, impitoyable…un  récit très noir qui s’achève encore plus mal que les précédents.

Partager cet article
Repost0

commentaires

claudialucia ma librairie 27/07/2011 19:22



Je ne vois pas le mot que j'ai écrit. Est-ce qu'il apparaît après modération?



Dominique Poursin 09/08/2011 14:48



Je ne modére pas les commentaires. Si après coup,je me rends compte que  l'un d'entre eux est franchement déplaisant, je le supprime. Cela n'est arrivé qu'une quinzaine de fois sur 1700 et
quelques...



claudialucia ma librairie 27/07/2011 19:20



Les romans de Oates sont très noirs. A mon avis, les relations entre les deux personnages ne pouvaient finir que de cette manière, Oates dénonçant, non sans une certaine violence, les inégalités
sociales  et la condition de la femme.



Dominique Poursin 29/07/2011 10:31



C'est déjà bien à mon avis, qu'une relation positive ait eu lieu entre ces deux êtres si différents, sans qu'il y ait de motivation sexuelle.


Mais cela aurait pu finir de façon moins tragique pour cette femme.


 



Anis 28/01/2011 23:05



J'ai été très touchée par ce livre que j'ai particulièrement aimé. Quand on se sent soi-même un peu décalé, on est très réceptif à ce qui se passe entre ces deux êtres. Il y a la beauté de
certaines rencontres et la réalité qui propose peu de happy ends si on y réfléchit bien.



Dominique Poursin 01/02/2011 17:37



Je suis d'accord ! ça ne pouvait pas bien se terminer cette histoire. Pourtant je trouve que la fin n'est pas trop crédible. C'est outré. Le personnage de la soeur de l'écrivain aurait être plus
...nuancé, sans être sympathique le moins du monde. Enfin je ne peux pas la dévoiler cette fin...



freude 27/01/2011 15:32



Choupy nous en avait fait une description enthousiaste lors d'une de nos rencontres toulousaines, je vois que toi aussi tu as apprécié ! Il faut vraiment que je prenne le temps de découvrir
Oates.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher