Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:20

la fille du fossoyeur

 

  Philippe Rey, 2010, 650 pages.

   Titre original » The Gravedigger’s Daughter « 

 

    Rebecca Schwart travaille dans une usine de caoutchouc pour élever son petit garcon de trios ans Niley. Nous sommes dans la vallée du Chautauqua état de New-York en 1959.

     Rebecca a aussi un mari Tignor, délinquant et violent qui ne lui donne pas d’argent, et la bat.

 

      Sur le chemin de halage qui mène jusque chez elle, un homme la suit, qui l’appelle “Hazel Jones” puis disparaît. Rebecca rêve sur ce nom, qui lui semble tellement plus léger que le sien…

 

       Le récit se poursuit par un flash back  : on remonte à la naissance de Rebecca, 23 ans plus tôt  sur le bateau qui transportait ses parents et ses frères, ainsi que d’autres juifs fuyant l’Allemagne nazie.

 

 

 

Les Schwart, juifs allemands non pratiquants, issus de la bourgeoisie moyenne cultivée, se retrouvent tout en bas de l’échelle sociale, en tant que réfugiés aux Etats Unis. Après l’éprouvante traversée en mer, le père de famille, Jacob, est employé comme fosssoyeur à Milburne petite ville de l’état de New-York. Le logement de fonction est une masure insalubre.

  La métaphore du gardien de cimetière, ne pousse pas Jacob Schwart à enterrer le passé, mais il ne peux pas non plus s'en prévaloir...c'est bien plus un mort qui garde les morts...

Envahis par les soucis matériels,  inadaptés au groupe social dont ils font désormais partie, poursuivis par un fort antisémitisme, les Schwarts se replient sur eux-même, maltraitent leurs enfants, sombrent dans la dépression et la paranoia…

 

Les flashback évoquant le passé de Rebecca alternant avec un présent guère plus réjouissant pour Rebecca. Victime des violences de son père, elle l’est aussi de son mari, épousé sur un coup de tête, pour oublier un passé traumatisant, et va bientôt fuir ce destin malheureux avec son petit garcon…

 

Un gros roman qui relate la vie presque entière de Rebecca qui va s’efforcer  de transformer son existence dangereuse et misérable, en vivant de petits travaux et de fuites  perpétuelles. Puis des périodes de sédentarité de plus en plus longues

Petit à petit la fille du fossoyeur fait son trou, rend possible à son fils l’épanouissement de ses facultés artistiques, et dans le dernier chapitre va se réconcilier avec sa filiation.

 

C’est  sa grand-mère à qui est dédié le roman, dont JC Oates a relate l’histoire, une femme courageuse et pleine de resources dans l’adversité.

Un grand roman social qui montre l'antisémitisme, la difficile intégrations de réfugiés à peine tolérés, et met en scène comme presque toujours chez Oates les relations de victimes et bourreaux, la perversion et la maladie mentale, des thèmes qui lui sont familiers.Une écriture très simple mais qui sonne juste.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A


il va vraiment falloir que je découvre cette romancière !



Répondre


En ce moment, je la lis beaucoup. Peut-être parce que je trouve toujours des roman d'elle à la biliothèque, et que c'est juste le genre de livres que j' aime emprunter, mais pas forcément
acheter. Intéressante , voir passionnante, mais nul besoin de relire.



M


Je viens d'acheter ce roman et je me propose de le lire . Merci de cet article qui me donne des raisons de plus de le découvrir.



Répondre


T u vas passer un bon moment!



M


Ce livre là est déjà dans ma liste et ton billet m'incite vraiment à le lire !


J'aime beaucoup cet auteur et je ne sais jamais quel livre choisir dans sa vaste bibliographie !!!


 



Répondre


Le plus admiré est sûrement " Blonde" sur Marilyn... mais je l'ai lâché celui-là, bizarement.


On peut les lire dans le désordre! je conseille surtout les Chutes, mon préféré pour le moment...


 



A


J'adore cette auteure et je lirai ce roman dans quelques temps.



Répondre
M


Je suis fan de l'auteur et je ne peux que noter ce titre !



Répondre


Je crois que c'est le dernier paru...



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher