Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 22:17

Avec Jacques Gamblin et Sara Forestier.

 

  le nom des gens      Bahia Benmahmoud est une jeune femme un peu nymphomane, suite à des leçons de piano subies très jeune, des leçons où l’on faisait très peu de piano. Sa mère est une soixante-huitarde humaniste, son père un ex-sans papier algérien. Elle justifie sa nymphomanie en prétendant coucher avec des types de droite pour les convertir au socialisme. Et paraît-il que ça marche. Il est vrai qu’elle est attirante.

Dans sa famille, le non-dit, le "refoulé" si l'on veut, c’est qu’il est interdit de parler de pédophilie, du problème qu’elle a eu.

 

Arthur Martin est un homme d’âge mur, ingénieur qui s’occupe des épizooties chez les oiseaux. Il se définit comme jospiniste, c’est un oiseau rare . Car nous apprendrons qu’il reste autant de jospinistes que de canards mandarins sur l’île de Ré.

(Personnellement, j'en ai vu à Bruges, dans les canaux, et nulle part ailleurs...)


Le père d'Arthur s’occupe d’une centrale nucléaire, sa mère est juive, et toute sa famille a été déportée. Chez eux, on ne doit pas aborder ce sujet-là.


S'appeler Arthur Martin n'est pas facile, mais protège d'une vraie tragédie enfouie, non sans y faire penser.

Arthur est devenu une sorte de vieux garçon, sérieux, travailleur et tristounet.

 

Bahia et Arthur vont se rencontrer pour le meilleur et pour le pire.

 

Au bout d’un certain temps on soupçonne que le film s’adresse aux traumatisés du 21 avril. D’ailleurs l’action proprement dite du film se situe entre ces deux désastres ( le 21 avril 2002  et le 7 mai 2007) une période sinistre que nos  héros affrontent vaillamment. La suite sera encore pire, mais ils sont plein d'optimisme! Si seulement l'optimisme était contagieux...

 

Quelques scènes sont fort réussies dans le registre comico-tragique, tel Jacques Gamblin sortant de l'eau un grand cygne mort, et apprenant du même coup la mort de sa mère.


     le nom des gens2. jpg

 

 

J'aime bien aussi la façon dont les deux héros présentent leur passé et leurs parents à l'aide de saynètes rapides et bien enlevées.

 

Sara Forestier, ( deveue jeune femme depuis l'Esquive), énerve un peu, par son hystérie et sa suractivité. Mais elle finit par nous être sympathique.  Ce couple improbable va prendre forme et nous plaire. Ils sont capables de discuter, de n'être pas d'accord, tout en s'aimant.

 


La démocratie dans le couple, ça existe !

 


Sara Forestier et Jacques Gamblin 

 

  Le film plaide aussi pour le multiculturalisme, " la bâtardise généralisée", jusqu'à prénommer  un nouveau-né d'un nom chinois, un nouveau-né qui n'a rien d'asiatique! c'est exagéré, mais  salutaire, avec une ironie bienvenue.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

alice 26/10/2011 17:59



Ce film a l'intelligence d'éviter les déjà vus, et de faire passer ses idées à travers des situations plutôt que des discours qu'on aura forcément déjà entendu.


Le côté complètement improbable des associations et enchainements d'éléments eux parfaitement réalistes autorise le spectateur à s'investir dans le film sans se sentir moralisé.


C'est drôle, frais, original et humble. Un cocktail français dont j'étais persuadée de la disparition de la recette tellement on ne le servait plus.


A déguster à l'apéro avec les amis: http://streambusters.com/film/2897/le-nom-des-gens/



Dominique Poursin 10/11/2011 10:12



Je n'ai pas perçu  l'aspect "cocktail français" , heureusement pour moi!



Constance 12/12/2010 16:23



Est-ce un film drôle ou simplement décalé ?



Dominique Poursin 13/12/2010 10:53



Eh bien , la plupart du temps, c'est surtout décalé,en effet,  à base se situations burlesques, absurdes, à prendre au segond degré.


j'ai bien aimé le côté absurde justement.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher