Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 23:31


Yvette 2Après le téléfilm enregistré  que j'ai regardé récemment, j’ai eu envie de lire cette nouvelle de Maupassant ( d’environ 100 pages) sur Yvette jeune fille de 18 ans qui doit se faire à l’idée qu’elle devra être comme sa mère une « fille entretenue ; »( une courtisane) l’évolution de son caractère est intéressant. D’abord complètement innocente, ou voulant bien fermer les yeux, elle dit à son soupirant  le duc de Servigny, de la demander en mariage à sa mère, car elle ne veut pas lui céder avant. C’est le duc qui lui apprend son  infortune. Je ne peux pas vous épouser c’est impossible… et que sa mère ( Octavie Bardin obligeamment nommée marquise Obardi) n’est pas du tout marquise. Sa mère confirme. Elle était ouvrière et a pu vivre de ses charmes, c’est-à dire dans l’aisance, mais en marge de la société.

Yvette passe par toute une  gamme de sentiments divers. Elle a honte, essaie d’imaginer sa vie en femme honnête, se rend compte qu’elle ne voudrait être ni ouvrière ni religieuse, rêve d’être la fille naturelle d’un roi ( elle a lu beaucoup de romans…)  cherche à se venger de ses soupirants en les ridiculisant ( n’y parvient guère) veut se tuer avec du chloroforme, ne réussit qu’à se droguer, fait la morte…


Contrairement au téléfilm, le personnage principal après elle, n’est pas sa mère, mais le duc de Servigny, plus amoureux d’elle que dans le téléfilm,  d'une personnalité plus complexe, et prêt à l’entretenir sérieusement.

Pour le film on a voulu créer un duo mère-fille assez réussi, (les actrices sont remarquables !) qui n’existe pas dans la nouvelle. Bien que ce soit une nouvelle assez intéressante, j’ai éprouvé un peu  d’ennui à la lire, (mais j’ai eu les larmes aux yeux). Un  peu d’ennui car il n’y a pas tellement d’enjeu ! Yvette devra accepter son destin, rien de plus. 


Le téléfilm nous laisse espérer mieux… on peut le préférer.

 

Anne Parillaud et Ana Girardot Yvette

Anne Parillaud et Ana Girardot ( Yvette)


Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles
commenter cet article

commentaires

Anis 06/07/2011 12:56



Je me suis toujours demandée si cette vision extrêmement pessimiste n'était pas une sorte de moralisme à froid plus qu'une peinture sociale.



Dominique Poursin 08/07/2011 10:10



Difficile à dire! Maupassant n'est pas tendre non plus avec les hommes.



Dominique 11/06/2011 09:39



J'aime beaucoup des nouvelles de Maupassant mais pas toutes, certaines sont un peu longuettes et sans " chair" véritable , je n'ai pas lu celle là



Dominique Poursin 11/06/2011 12:03



Pas la meilleure,c'est sûr...je l'avais en poche depuis longtemps, j'en ai profité pour le lire une bonnne fois.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher