Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 13:20

Série en six épisodes de Todd Haynes d'après le roman de James Mc Cain.

Kate Winslet dans le rôle de Mildred.

 

Années 30, Californie. La petite ville de Glendale. Une femme de la classe moyenne, met son mari à la porte ; il est trop heureux d’obtempérer, sa maîtresse l’occupe. Mildred a deux fillettes ( 5 et 10 ans à peu près) la grande étudie le piano, la petite est mignonne. Mildred n’a plus assez d’argent pour les faire vivre décemment. Elle cherche un emploi, finit par devenir serveuse ; c’est loin de son milieu social. Elle s’adapte, mais dissimule son emploi à ses enfants. Toutefois sa grande fille l’apprend et se moque d’elle. Avec l’aide d’un ami de son mari, Mildred se prépare à ouvrir un restaurant. Elle fera la cuisine, elle est très douée pour cela.Du poulet et des tartes, pour une clientèle de la classe moyenne.

Pour la gestion, elle se débrouille.

Pour le sexe, L’ami du mari est loin d’être une affaire.

Mais, elle rencontre un espagnol basané et passe le weekend end avec lui à Pasadena. Au retour sa plus jeune fille est gravement malade (une méningite ?) et meurt. Je n’aime pas cet épisode ! La petite semble n’être morte que parce que sa mère a pris du bon temps avec un homme, laissant ses filles à la garde des grands-parents. Elle est donc punie ! on retrouve cela dans des romans du 19 eme siècle ( le fils de Mme de Rénal tombe malade lorsqu’elle a couché avec Julien ; le fils de Mme Arnoux tombe malade lorsqu’elle s’apprête à rejoindre Frédéric et empêche cette rencontre…)

Malgré tout, elle fait tourner son restaurant et continue sa liaison avec ce Monthy, qui vit d’actions en bourse et d’alcool,  est rapidement ruiné et devient son gigolo. Elle le vire. Elle découvre qu’il est rien en dehors de son soit-disant sex-appeal.

Violentes querelles avec sa fille aînée, Léda, qui lui reproche de faire la popote, pas assez distingué pour cette jeune pimbêche, même si elle profite de l’argent de sa mère. Léda attend le cygne…


Les deux derniers chapitres : Mildred a ouvert deux autres restaurants ! Des plats chics pour les nantis de Beverley Hill. Du poisson et des steaks pour les touristes de Laguna Beach. Un succès complet… mais sa fille...Bon, sa fille s’appelle Véda et non Véga ou Léda comme je l’avais cru la semaine passée ; donc pas de cygne… sa fille,  la seule qui lui reste, occupe le terrain de ces deux derniers chapitres dans le rôle du méchant, de l’opposant, du mal… caractère impulsif et querelleur, mais brillante et sachant séduire, elle devient une grande chanteuse d’opéra ( un peu trop vite pour que l’on y croie ! ) et sa mère fait des frais et des dettes pour se rapprocher d’elle… en vain, car Véda l’aime un jour, et la hait le lendemain, et rien n’y peut changer. Puis Mildred s’est réconciliée avec son gigolo : on ne sait pas trop s’il a de nouveau de l’argent où s’il bluffe : le fait est qu’on achète une grande demeure que l’on meuble, et qu’un mariage coûteux est prévu sous peu… sauf que Mildred va surprendre Veda avec Monty au lit, et tenter d’étrangler sa fille.


Ce que j’en pense ? D’un point de vue sociologique, c’est assez bien vu, mais il y a du flou. Et surtout,  il y a trop de mélo. Kate Winslet n’y est pour rien. C’est une actrice que j’apprécie.  J’aime bien ses tenues dans le film. Ses chemises de nuit, son uniforme cet uniforme qui joue un rôle important, ses tenues strictes, puis tout d’un coup cette robe verte à décolleté et grand volants le soir où elle éconduit l’affreux Monty. Je me demande ce qu’elle lui trouve.   

Sans y parvenir ! A l’étrangler, disais-je. Finalement Veda s’en va avec Monty et Mildred se remet en ménage avec son époux, dix ans après l’avoir éconduit. Qu’elle aille au diable ! disent-ils de Veda en trinquant à leur santé.  Au final deux portraits de femmes qui ont brillament réussi à exister dans un monde où seuls les hommes faisaient la loi.

 

 Veda ( Rachel Wood)

Mildred Pearce Veda evan-rachel-wood-la-belle-veneneuse-de-mildred-pierceMildred Kate Winslet

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
I have been hearing a lot about the Six-part series of Todd Haynes. Finally I decided to check it out. Recently I watched some of the parts. I was quite impressed. Todd Haynes has done a great job with his crew.
Répondre
A

Je n'ai vu que le premier épisode et j'avoue que je n'ai pas vraiment accrochée. peut-être est-ce affectif, la haine entre cette mère et sa fille m'a épouvantée en quelque sorte.
Répondre


Cette haine ne m'a pas tellement frappée, comme si c'était naturel! Je pense que les torts sont partagés... j'admire que cette fille ait si bien réussi à s'en sortir fût-ce en devenant une
personne détestable.


Par ailleurs, le film n'a pas que des qualités loin de là.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher