Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 10:23

L’Adieu

 


 



 





J'ai cueilli ce brin de bruyère
L'automne est morte souviens-t'en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps Brin de bruyère
Et souviens-toi que je t'attends




Guillaume Apollinaire

 

Alcool fut publié en 1913. Guillaume Apollinaire, de son vrai nom Wilhelm de Kostrowitzky n'obtint que peu de succès suite à cette publication, comme il est d'usage pour presque tous les chef d'œuvre : ils ne sont pas écrits pour satisfaire le public, l'auteur ayant des exigences plus élevées, et de ce fait le rebutent d'emblée.

La remarque de Georges Duhamel qui qualifie cette œuvre de «  boutique de brocanteur » n'est pas forcément péjorative.


J'ai compté en tout trente pièces. Elles sont en vers libres ou blancs. Apollinaire livre ses textes sans ponctuation, mais l'a retirée après l'avoir mise. Elle existe donc mais dissimulée: c'est un de ces messages à l'encre sympathique...


Adieu est un poème court ; le plus bref est le célèbre «  Chantre » qui est un seul vers à lui seul. Il y en a aussi de fort longs ( Zone).

D'autres poèmes que l'adieu traitent du voyage de l'errance de la solitude.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Le poème parfait! Je me le redis souvent! 


Répondre

le poème pour la Toussaint surtout. Court mais avec l'essentiel. Ceux qui nous ont quitté ne peuvent nous entendre, mais...


Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher